Algérie

Deux suicides en une journée


Un directeur d’entreprise et un élève se donnent la mort Chaque jour qui passe enregistre son lot malheureux de drames, et régulièrement des tentatives de suicides sont constatées à travers la wilaya d’Oran qui commence a avoir à son actif un des plus forts taux de suicide en Algérie. Les causes sont nombreuses et variées, mais les conditions de vie et les problèmes rencontrés au niveau d’une grande ville y sont pour beaucoup, affirment certains observateurs. Tout est-il que ce phénomène prend une tournure encore plus alarmante, car il ne se limite plus à une frange déterminée de la société, mais s’étend pratiquement à toutes les couches sociales. Ceci se confirme par les deux cas de suicide enregistrés dans la journée de dimanche dernier à Oran. En effet, en début de matinée, D.A., âgé de 57 ans, directeur d’une entreprise dont le siège se trouve dans la wilaya de Sidi Bel Abbes, a été découvert pendu dans son domicile de Bir El Djir. Le défunt a été découvert par sa fille qui a alerté immédiatement les services de sécurité. Quelques heures plus tard, en début d’après midi, c’est au tour d’un jeune homme, B.S., âgé tout juste de 17 ans, de se donner la mort d’une façon atroce. Il a sauté par-dessus la passerelle de la cité Djamel, celle située sur le 3ème boulevard périphérique et qui connaît une circulation très dense. A peine a-t-il touché le sol que le corps de B.S. a été écrasé par un camion, le conducteur n’ayant pu l’éviter. L’on apprendra auprès de sources crédibles que B.S. a écrit ses dernières volontés et expliqué les causes de son suicide dans une lettre trouvée dans sa poche. Quant à D.A, il est parti emportant avec lui les causes de son ultime acte de désespoir.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)