Algérie

Détournement à la cnep et la cnl de Béchar


48 personnes impliquées dans un scandale financier Quarante-huit personnes, dont deux en instance de bénéficier de l?aide de l?Etat, sont impliquées dans une affaire de détournement des aides financières octroyées par la Caisse nationale du logement (CNL). L?affaire qui vient d?éclabousser les deux institutions financières (CNEP et CNL) a commencé en 2002 et concerne précisément l?aide à l?autoconstruction prévue en application des dispositions d?une convention signée en 1999 entre les deux institutions financières, à savoir la CNEP et la CNL. Les termes de cette convention prévoient de venir en aide à une catégorie de postulants détenteurs de lots de terrain à bâtir dans le cadre de ce type d?habitation. Une mesure additionnelle, explique-t-on, aux autres aides accordées aux citoyens postulant à l?accession à la propriété d?un logement LSP, rural, etc. Les quarante-huit personnes impliquées qui sont des fonctionnaires des administrations publiques et des services de sécurité ont acquis des lots de terrain dans la petite et lointaine commune de Tabalbala (à 400 km au sud de Béchar) en raison, dit-on, de la modicité du prix de la parcelle de terrain fixé par l?agence foncière de Béchar. Mais le lotissement en question, explique le directeur de la CNL, n?a jamais été viabilisé et paradoxalement des permis de construire ont été délivrés. Une inspection du ministère de l?Habitat s?est déplacée sur les lieux du site à Tabalbala en octobre dernier et a pu constater que le projet de réalisation des habitations était au point mort depuis plusieurs années, affirme le directeur de la caisse du logement. Il ajoute pour disculper son agence de tout soupçon que les aides attribuées à ces postulants se chiffrant entre 400 000 et 500 000 DA ont été exécutées sur la base d?un dossier fourni, notamment suite à la décision de pré-accord d?octroi de crédit délivrée par la CNEP. Il indique aussi que le bureau d?études conventionné avec la Caisse nationale d?épargne et de prévoyance et chargé du suivi de l?exécution de l?opération aurait signé et attesté de l?effectivité des travaux engagés sur le site de Tabalbala. Globalement, le préjudice financier subi par la CNL s?élève à 23 000 000 DA et celui de la CNEP se chiffre à 17 000 000 DA.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)