Algérie

Dessalement de l?eau de mer : Un site touristique sacrifié

L?eau ou le tourisme ? On aurait aimé les deux mais les autorités en ont décidé autrement. Elles viennent d?affecter une partie de la zone d?expansion touristique de Mainis (Ténès) pour la réalisation de la nouvelle station de dessalement de l?eau de mer, d?une capacité de 200 000 m3, dont les travaux débuteront en juillet prochain. La surface concernée pourrait dépasser les 8 hectares, sur une superficie constructible de 22 hectares. Celle-ci, pour rappel, était initialement destinée à la construction de projets touristiques initiés par des investisseurs privés. Le lieu abrite déjà une autre station de dessalement de l?eau de mer, opérationnelle depuis juin 2007, avec une capacité de traitement de 5 000 m3/jour. On croit savoir que l?agence nationale du développement du tourisme (ANDT), relevant du ministère du Tourisme, avait donné son aval pour la domiciliation de ces deux projets hydrauliques sur le site en question. Il existe pourtant d?autre espaces pouvant convenir à ces installations, mais les responsables ont apparemment choisi la ZET pour des considérations purement techniques (terrain nu transféré aux réserves foncières urbanisables et la présence d?une ligne électrique de haute tension). Dès lors, beaucoup de questions se posent : que vont devenir la partie restante de la zone touristique en jachère et la décharge publique sauvage mitoyenne des lieux ? Nous avons tenté d?avoir la version des responsables concernés mais ceux-ci demeurent injoignables. A signaler qu?il existe 10 ZET sur le littoral de la wilaya qui restent à l?état naturel, par manque d?aménagement et d?assainissement de la situation de ce patrimoine.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)