Algérie

Désenclavement de Zelamta et Nesmoth

Plusieurs projets de développement rural ont été inscrits, ce week-end, par la wilaya de Mascara au profit des communes de Zelamta et Nesmoth, dépendantes de la daïra de Hachem.

Zelamta (7 000 habitants) a eu un budget de 1,5 milliard de centimes pour l’aménagement urbain et 100 millions de centimes pour l’éclairage public. Parallèlement, 780 millions de centimes seront injectés pour désenclaver le douar Hadj Daho. Ainsi, 260 millions de centimes seront accordés pour le renouvellement du réseau d’alimentation en eau potable (AEP) du douar El-Maleh, la réouverture de son marché hebdomadaire et le financement d’un réseau d’assainissement pour le douar Hadj Larbi, pour un budget de 300 millions de centimes. La commune de Zelamta a bénéficié, entre 2002 et 2004, de 63 aides financières destinées à l’habitat rural, de quelque 163 autres aides dans le cadre du programme quinquennal (2005/2009) ainsi que de 20 logements socio-locatifs, en cours de réalisation, pour un budget de 21 millions de dinars. Le taux d’avancement des travaux est estimé à plus de 40%. Nesmoth, une commune de 5 000 habitants, devra bénéficier du financement de plusieurs projets de développement dont une enveloppe financière de 1,5 milliard de centimes pour étude et réalisation des réseaux d’assainissement au profit des douars de Sidi Ali Boukaroucha et Hanidja. Dans ce dernier douar, d’autres projets de développement ont été inscrits. Certains sont en cours d’achèvement. Il s’agit de la réalisation d’une cantine scolaire pour un budget de 461 millions de centimes. « Cette nouvelle infrastructure sera fonctionnelle à partir de la deuxième semaine du mois de janvier prochain », promettent les responsables. Aussi, on note la réalisation d’un réservoir d’eau potable pour un budget de 250 millions de centimes. La nouvelle annexe administrative de l’APC sera ouverte à partir du 2 janvier prochain, afin de mettre fin aux déplacements des citoyens vers le chef-lieu de la commune pour retirer leurs documents administratifs.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)