Algérie

Des victimes des produits contrefaits témoignent

Des victimes des produits contrefaits témoignent Les produits parapharmaceutiques contrefaits, en vente dans les pharmacies, comme les crèmes protectrices fortement utilisées en été, ne sont pas sans effet négatif pour leurs utilisateurs. Ceux qui pensent que l’endroit le plus sûr pour acheter un produit parapharmaceutique n’ont pas toujours raison puisque des produits contrefaits y ont leur place et bien des clients font les frais de leur utilisation. I. Latifa est l’une des victimes qui tient à nous raconter sa mésaventure. «En été, il est indispensable de protéger sa peau contre les agressions du soleil et le meilleur moyen de le faire reste l’écran total», dit-elle en soulignant qu’elle fait tout particulièrement confiance aux produits dits de grands laboratoires qu’elle considère comme efficaces. «Surtout les produits qui auront déjà prouvé leur efficacité selon le témoignage d’amis ou proches», précise-t-elle en ajoutant: «C’est ainsi que j’ai été amenée à opter pour une grande marque dont je tais le nom. Le produit était disponible dans une pharmacie à Oran, mais il s’agissait apparemment d’un faux !» Selon Latifa, le pharmacien n’a pas signalé le fait et le lui a vendu pratiquement au prix de l’authentique, 790 DA, 10 dinars de moins que le prix pratiqué pour le produit importé. Toujours est-il, elle affirme que l’utilisation de cet écran total n’a pas du tout protégé sa peau. «Bien au contraire, les taches de rousseur qui faisaient tout mon charme se sont transformées en horribles taches brunes qui ont complètement terni mon visage», raconte Latifa qui n’a pu évidemment porter plainte contre le pharmacien et s’est contentée tout simplement de changer d’écran total qu’elle a acheté auprès du pharmacien de famille. «Celui-là m’a au moins conseillé une bonne marque et m’a vendu un produit authentique!» Si cette victime a réagi à temps, une autre a dû débourser une fortune chez un dermatologue pour réparer les dégâts occasionnés sur son visage par un écran total contrefait et acheté pareillement en pharmacie. B. fatima s’est retrouvée avec des plaques brunes sur le visage après avoir utilisé un écran total contrefait d’une marque connue. «Ceux qui me voyaient croyaient à des taches de grossesse et cela me gênait énormément», dit Fatima en ajoutant qu’il a fallu un suivi chez un dermatologue pour atténuer ces taches et subir une dépigmentation suivie d’un peeling. Cela lui a coûté 15.000 DA. Ce sont là deux exemples parmi tant d’autres, les victimes de ces produits parapharmaceutiques contrefaits se comptant certainement par dizaines, voire par centaines, à Oran et dans les autres régions du pays.   Hafida B.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)