Algérie

Des recrues féminines à l'APC

Pour la première fois au niveau de la commune enclavée de Belaâs, située au sud-ouest du chef-lieu de wilaya de Aïn Defla, trois jeunes filles viennent de prendre leurs fonctions en qualité de technicienne supérieure et d'agents de bureau. Ces jeunes filles affichaient à l'occasion une mine radieuse et paraissaient visiblement heureuses d'évoluer dans ces lieux accaparés durant des années par la gent masculine. Interrogées, les trois demoiselles nous racontent les circonstances de leur recrutement au niveau de cette bourgade située à 1000 m d'altitude et à laquelle on accède difficilement en empruntant une route sinueuse du mont l'Ouarsenis. Les deux nouvelles recrues habitent à plus d'une quarantaine de kilomètres de leur nouveau lieu de travail et sont donc hébergées par des proches. Toute joyeuses d'avoir pu décrocher ce travail, même dans une localité aussi reculée comme Belaâs que la population à tendance à quitter pour d'autres régions, les trois jeunes filles tentent de s'habituer à l'environnement local, nous confie l'une d'elle. Ainsi, les premiers jours, dira une autre de ces trois jeunes filles, « je ne pouvais pas rejoindre seule l'endroit où je devais prendre le transport et il me fallait demander l'aide d'un collègue ». Cependant, reconnaissent ces jeunes filles, « des changements sont en train de s'opérer dans cette commune notamment depuis l'ouverture récente d'une classe pour l'alphabétisation des femmes ». Par ailleurs, il faut de tenir compte du taux d'analphabétisme dans cette commune, mais aussi de la situation d'isolement qui caractérise cette région due à son relief accidenté.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)