Algérie

Des permanences dans les postes, en attendant le grand rush

Des permanences dans les postes, en attendant le grand rush
La première quinzaine du mois de Ramadhan vient d'être franchie, sans gros problèmes, par les familles constantinoises qui commencent, maintenant, à réfléchir aux achats de toutes sortes, pour préparer l'Aïd El-Fitr. A ce stade, c'est encore le calme et la torpeur du Ramadhan qui règnent dans les souks et les bureaux de postes. Ceci parce que les responsables de ce secteur ont pris les devants, en prévision de l'afflux que ne manqueront de connaître, les recettes et les bureaux de poste, à l'approche de chaque fête religieuse. L'accalmie relative, observée ces derniers jours, dans les bureaux de poste, résulte, dit-on, du fait que l'administration concernée a instauré un programme de permanences nocturnes qui a commencé à fonctionner dès le début du mois sacré. Et cela a été confirmé, hier, par le directeur-adjoint d'Algérie Poste, de la wilaya de Constantine, M. Chentli, qui a déclaré que ce programme de permanences concerne 4 grandes recettes de poste de la wilaya : le bureau de postes d'Ali Mendjeli, celui du quartier du Coudiat, celui de la cité Daksi et la Recette principale, située au centre-ville, qui assurent des permanences nocturnes de 2 heures, en ouvrant leurs portes au public, de 21h30 à 23h30.Cette vacation nocturne et quotidienne, à l'exclusion du vendredi, restera en vigueur jusqu'à la fin du mois de Ramadhan, a ajouté ce responsable. Ce dernier, par la même occasion, a assuré que la question de la disponibilité des liquidités en quantité suffisante, dans les bureaux de poste ne se posera pas, cette année, car son administration a pris toutes les dispositions pour éviter la répétition des problèmes vécus l'année passée, à pareille époque. Pour rappel, les bureaux de poste ont connu, à Constantine, de grandes perturbations dues au manque de liquidités qui se sont posées pendant l'afflux des usagers locaux, et ceux venant des wilayas voisines, qui viennent retirer de l'argent, en espèces, pour faire face aux achats occasionnés par les fêtes de l'Aid El-Fitr. Et le même problème s'est posé, aussi, à l'approche de l'Aid El-Adha. « Nous espérons que cette fois, il n'y aura pas de pénurie de billets de banque dans les bureaux de poste, sinon nous pourrons, encore, assister aux cohues devant des portes fermées et aux accrochages inévitables avec les préposés de la poste », nous ont lancé hier, devant la Poste centrale, des citoyens qui ont appris l'information communiquée par les responsables de cette administration.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)