Algérie

Des peines de 4 à 10 ans de prison pour les cambrioleurs de Aïn El Bia



Trois personnes comparaissaient, hier, devant le tribunal criminel d'Oran pour répondre des chefs d'accusation d'«association de malfaiteurs et de vol qualifié». Un quatrième accusé demeurait en fuite. Les faits de l'affaire remontent au 15 novembre 2006, lorsqu'un garage, situé à Aïn El-Bia, appartenant à un particulier, fut cambriolé dans la nuit. Les cambrioleurs firent main basse sur un lot de pièces détachées qu'ils revendront ensuite, selon l'acte d'accusation. Les investigations menées par les services de la gendarmerie nationale leur permirent, quelques jours plus tard, d'identifier l'un des auteurs présumés du vol, B.Ch.M. La perquisition au domicile de celui-ci se solda par la découverte d'une partie du butin. L'identification du numéro de série de certaines pièces mécaniques saisies ne laissa, alors, aucun doute. Or, la question de savoir comment les cambrioleurs s'introduisirent dans le garage demeure entière. Même les débats qui ont eu lieu au procès n'ont pu trancher dans le vif entre deux hypothèses: l'entrée par effraction ou par l'usage de clés. La deuxième variante paraissant, néanmoins, la plus plausible du fait qu'aucune trace d'effraction n'a pu être relevée par les enquêteurs. Le procureur général a requis 15 ans de réclusion contre les 4 accusés: B.B.N., B.Ch.M., K.A. et A.B (en fuite). A l'issue des délibérations, B.B.N. et B.Ch.M. ont été condamnés à 5 ans de réclusion criminelle, K.A. à 4 ans de prison ferme et A.B., quant à lui, à 10 ans de réclusion par contumace.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)