Algérie

Des parkings à étages pour fluidifier la circulation

A l'effet d'organiser et d'alléger l'inextricable circulation automobile au centre de la ville des ponts, qui donne du fil à retordre à tout le monde, la direction des transports de la wilaya a procédé à une étude prospective qui propose la création de parkings à étages par le biais de l'investissement privé. Sur la nature et les horizons qu'offre cette étude, le premier responsable de la direction en question, M. Khélifi, dira que «pour réduire le nombre de véhicules qui entrent quotidiennement au centre-ville, nous avons avancé l'idée de multiplier les parkings à plusieurs étages et ce, par l'encouragement de l'initiative des privés dans le cadre du Calpi-Ref (comité local de promotion des investissements et de la régulation foncière), qui est présidé par la plus haute autorité de la wilaya». Bien sûr, poursuivra-t-il, les endroits devant recevoir ces ouvrages doivent être étudiés et correspondre à une certaine logique et rationalité. «Et nous avons pensé et proposé de les ériger à proximité des stations du téléphérique et du tramway, plutôt à la périphérie de la ville, pour permettre aux citoyens de laisser leurs voitures et prendre les moyens de transport en commun pour accéder au centre-ville». Mais pour que l'entreprise soit couronnée de succès, il est indispensable d'offrir une alternative crédible qui aura pour nom obligatoirement la sécurité et la fonctionnalité du lieu choisi pour la construction desdits parkings. Et le citoyen lambda, dira-t-il, acceptera d'autant plus volontiers d'y stationner son véhicule, si ces conditions sont respectées et garanties. Pour ce qui concerne les sites de réalisation des parkings, notre interlocuteur parlera du téléphérique qui relie la rue Tatache du centre-ville à la cité Emir Abdelkader. «Notre proposition consiste à créer un ouvrage à proximité de ce terminus. Nous avons ainsi désigné sept sites, à la cité Daksi, terminus du futur 1er téléphérique et au niveau de Békira, terminus de l'autre futur téléphérique devant relier cette localité au centre-ville. Mais également au niveau de la zone industrielle pour ce qui concerne la ligne actuelle du tramway, à proximité de l'aéroport et près de la ville universitaire de Ali Mendjeli», dira notamment notre interlocuteur.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)