Algérie

90 % des gérants n'ont pas le niveau requis

La promulgation du décret exécutif n°09/18 du 20/01/2009, réglementant les agences immobilières, a suscité maintes interrogations au sein de la corporation. La condition du niveau d'instruction universitaire requise pour l'exercice de cette activité a désarçonné plus d'un. Selon Nouredine Barkat, chef de bureau de wilaya de la fédération nationale des agences immobilières (FNAI), invité de l'émission radiophonique Forum, 90 % des gérants de ces agences n'ont pas le niveau requis par la nouvelle réglementation ; de ce fait, ils disposent de six mois pour s'y conformer. « Nous avons formulé le v'u auprès du ministère de l'Habitat d'exonérer de cette mesure les agents immobiliers ayant plus de 10 ans d'activité, avec la programmation de formations pour une remise à niveau, mais la loi a fini par être promulguée sans tenir compte de nos propositions », a affirmé l'invité de l'émission.Ce dernier n'a pas manqué de souligner que le cheval de bataille de la FNAI demeure la moralisation et la professionnalisation d'une activité caractérisée par une anarchie généralisée et qui demeure encore marquée par plusieurs pratiques interdites par la loi, notamment la vente du pas de porte des appartements. Selon le représentants de la FNAI, sur les 277 agences immobilières inscrites au centre national du registre de commerce de Constantine, 180 exercent réellement, alors que 95 seulement sont structurées au sein de la FNAI. Alors que l'ouverture d'une agence immobilière sera soumise à la délivrance par le ministère de l'Habitat d'un agrément, les conditions imposées aux postulants sont toujours matière à discussion.Il s'agit notamment de la condition d'âge, fixée à 25 ans, en plus de pouvoir disposer d'une caution financière, en sus de la qualification, spécifiée dans l'article 8 du décret exécutif. A ce titre, l'on apprend que 95 % des agents immobiliers seront sommés d'effectuer des recrutements, sinon ils seront appelés à fermer boutique.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)