Algérie

Des élus français, hôtes de la wilaya

« Il fallait qu'on voie par nous-mêmes pour nous faire une idée précise sur la question », dira un des élus locaux français faisant partie de la délégation humanitaire qui, après avoir visité les camps des réfugiés sahraouis, a été l'hôte, dimanche en fin de journée, de la ville de Tindouf. « Cette approche et ce contact direct avec le peuple sahraoui vont nous permettre de prendre des décisions réfléchies parce que c'est avant tout un problème humanitaire », ajoute un autre élu. « Nous avons découvert un peuple mature (le peuple sahraoui), conscient de la justesse de sa cause et tout ce qu'il nous a demandé, c'est d'éclairer l'opinion française sur la légitimité de son combat », rapporte un conseiller municipal en ajoutant : « Nous allons servir de relais à l'information ». Invités à un dîner offert en leur honneur par le wali de Tindouf, les 118 membres de la délégation française, dont une grande majorité d'origine algérienne, comprenant 98 élus, ont vécu d'autres moments d'émotion intenses. « Fouler sa terre d'origine, sentir cette chaleur dans l'accueil, cette générosité, y a de quoi vous couper le souffle », confie une des jeunes élues, et, renchérit, tout près d'elle, une autre en fin de soirée : « Je suis là depuis quelques heures et j'ai l'impression d'être là depuis des années ».Durant ce court séjour de quelques heures avant de reprendre l'avion la nuit même, la délégation a visité une exposition sur le patrimoine historique, culturel et artisanal de la région. Et après le dîner traditionnel sous une vaste khaïma, les délégués humanitaires ont, malgré la fatigue du voyage, suivi avec beaucoup d'entrain, dans une ambiance bon enfant, la soirée musicale au rythme du « Haoul » qui a fait « se bouger » bon nombre d'entre eux. Des présents symboliques ont été offerts par les élus locaux algériens de Tindouf aux membres de la délégation qui avaient « beaucoup de mal » à reprendre le chemin du retour vers leur pays d'adoption où les obligations professionnelles les attendaient dès leur arrivée.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)