Algérie

Des chiffres et des lettres

A chacun ses couleurs, à chacun sa nation et à chaque ses objectifs. Outre cette splendide cérémonie d'ouverture, qui marquera le pays organisateur, athlètes et médias, le gouvernement s'intéresse, lui au coût final de cette manifestation. Grâce à Jessica Dubois du journal Le Huffpost nous avons pu avoir les résultats financiers que nous étalons ici.On commencera par le coût des trois arènes «Carioca» qui abriteront les épreuves de basket, judo, lutte, escrime et taekwondo «L'Arena do Futiro» qui accueillera le handball ainsi que le centre de presse et l'espace aux alentours ont coûté 510 millions d'euros pour cet événement au lieu des 534 comme annoncé auparavant, il faudrait ajouter 6 millions non prévus pour les gradins. A titre d'exemple, le stade de tennis a coûté 59 millions d'euros au lieu de 40 et le vélodrome 42 millions d'euros au lieu de 30. Ce n'est pas terminé puisque la rénovation du centre Maria Lenk, pour la nation synchronisée, le plongeon et le water-polo a coûté 9 millions d'euros au lieu de 7. Poursuivons notre balade à travers les couloirs des chiffres, nous apprenons que le stade aquatique a coûté 65 millions d'euros au lieu de 33 comme prévu. Le stade de Lagoa, aménagé pour les épreuves de canoë, kayak et d'aviron, serait le seul à avoir respecté le devis initial, en l'occurrence 2 millions d'euros (à 100 000 euros prés). A présent, l'aménagement de la Marina da Gloria, lieu d'où partiront les épreuves de voile a coûté deux fois plus que prévu : 17 millions d'euros au lieu de 8 millions. Le Sambadrome, terrain ou auront lieu les tirs à l'arc et l'athlétisme a coûté 17 millions d'euros et non pas douze comme prévu. Au fur et à mesure que l'on avance, les chiffres gonflent et font apparaître un déséquilibre énorme entre les prévisions et la réalité du terrain. Seule la rénovation du stade d'Engenhao (athlétisme et football) a permis de faire des économies, elle coûté 14 millions d'euros au lieu de 36 comme prévu. Par contre le centre hippique, lui a bouffé plus qu'il en faut 44 millions d'euros au lieu de 9 millions d'euros. Le complexe de Deodora, prévu pour les épreuves de rugby a coûté 7 et pour le Pentathlon a coûté deux fois, soit 187 millions d'euros auxquels il faut ajouter 19 millions d'euros pour les gradins, non prévus. Que dire du golf qui ne devrait rien coûté, il a vu sa balle atteindre le sommet des 17 millions d'euros. Enfin le village olympique occupera un matelas de 807 millions d'euros au lieu de 371 millions, soit prés du double. Les JO de Rio auraient donc coûté 639 millions d'euros. Un chiffre qui provoque la colère des 69% de la population. Pour référence, le stade Maracana de Rio est celui qui peut accueillir le plus grand nombre de spectateurs (78 838 places). «Ce nombre est supérieur à celui de la population de la plus grande tribu du Brésil, les Guarani (qui comptent 51 000 membres), dont certains vivent à quelque 50 km de Rio.» Maracana, nom du plus célèbre stade de Rio, signifie en langue tupi ?perroquet' (et sous la forme ?maraca-na', il peut également désigner des maracas, instruments à graines utilisés lors des cérémonies religieuses guarani). Son nom officiel est ?stade Mario Filho'. Le Brésil a son histoire comme toutes les nations «les Blancs aujourd'hui clament à tue-tête ?nous avons découvert le Brésil'. Ce n'est rien de plus qu'un mensonge ! Le Brésil existe depuis qu'Omame, notre créateur, l'a créé, en même temps qu'il nous a créés. Nos ancêtres connaissent cette terre depuis toujours, disait le leader autochtone Davi Kopenawa Yanomami. Avant d'ajouter «la seule chose que les Blancs ont faite a été de voler les terres des gens de la forêt et de les exterminer. Je suis le fils de mes ancêtres yanomami, je vis dans la même forêt que celle où vivait déjà mon peuple quand je suis venu au monde, et je ne vais pas pour autant prétendre devant les Blancs que c'est moi qui l'ait découverte, en prétendant que si mon regard était tombé dessus elle m'appartiendrait. Elle était déjà là bien avant moi. Je ne dis pas ?j'ai découvert le ciel !' Je ne clame pas non plus ?J'ai découvert les poissons et j'ai découvert les animaux !' Ils ont toujours été là, depuis la nuit des temps'.» Les JO compéteront cette belle histoire de ce grand pays qu'est le Brésil.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)