Algérie

Derdouri à propos de la grève des postiers

Derdouri à propos de la grève des postiers
Annoncé pour demain et après-demain, le mouvement de grève décidé par les postiers affiliés au Front pour la sauvegarde des droits et de la dignité du postier algérien (FSDDPA) " n'a pas lieu d'être " aux yeux de la ministre des Technologies de l'information et de la Communication, Mme Zohra Derdouri. La ministre qui était en tournée d'inspection hier dans la wilaya d'Alger, en compagnie du wali d'Alger Abdelkader Zoukh, a indiqué qu'au niveau de son département, " aucune information officielle sur cette grève " n'existe, tout en affirmant qu'" il n'y a aucune raison pour que les agents d'Algérie Poste fassent grève ". " Leurs doléances ont été prises en charge. Nous en tenons compte pour améliorer régulièrement les conditions de travail. Si des travailleurs veulent faire grève, c'est vraiment par caprice car à mon sens, il n'y a pour le moment aucun problème réel des travailleurs", a-t-elle ajouté.Concernant les distributeurs automatiques de billets (DAB) parfois hors d'usage ou hors service durant les jours de fin de semaine par manque de liquidité, elle a expliqué que le ministère de la Poste et des TIC cherche le moyen de fabriquer ce matériel en Algérie.Une multitude de problèmes gênent l'exploitation normale des DAB, notamment la dépendance au fournisseur étranger pour les réparations, la non-maîtrise des logiciels qui servent à leur fonctionnement, sans oublier les problèmes d'utilisation à travers les actes de vandalisme dont ils font l'objet, a-t-elle dit. Au sujet des vols et des détournements "dont on entend parler" au niveau des bureaux de poste, Mme Derdouri a affirmé qu'elle avait récemment réuni tous les responsables concernés auxquels elle a recommandé "la vigilance la plus totale". "Il faut qu'on fasse un peu plus attention à ces détournements. Si ce phénomène existe, c'est que des agents ont des facilités à travers des failles dans le système, non pas sur le plan technique, mais au niveau de l'organisation.Il faut repérer ces failles et les corriger", a-t-elle dit, avertissant que "chaque responsable, receveur de poste ou agent pris en flagrant délit (de vol), sera un exemple" en matière de sanctions.Pour rappel, l'appel à la grève nationale des travailleurs d'Algérie Poste ne fait pas l'unanimité. Le Syndicat national autonome des postiers (Snap) dément cette action. "Le Snap n'est pas concerné ni de près ni de loin par cette grève", a déclaré Amar Tarek Khodja, membre de ce syndicat. "Aucun communiqué n'a été rendu public, annonçant une grève le 16 juillet prochain", a-t-il déclaré à la presse algérienne. A cet effet, il a profité pour lancer un appel à tous les travailleurs d'Algérie Poste "de ne pas suivre l'inconnu et attendre le communiqué du Snap". Ce dernier sera publié, a annoncé M.Khodja, "dans quelques jours après la réunion qui se tiendra entre les membres du syndicat Snap aujourd'hui ou demain".


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)