Algérie - Revue de Presse

Département D?archéologie



Les étudiants s?élèvent contre leur transfert à Mahelma Les étudiants en archéologie ne cachent pas leur colère suite au transfert de leur institut sis à Beni Messous vers Mahelma dans la région de Zéralda. « Nous avons été pris au dépourvu par une décision datant du 27 novembre 2004, nous sommant de rejoindre le nouveau site immédiatement », nous a déclaré un groupe d?étudiants, qui s?est présenté, hier, à notre rédaction. Selon nos interlocuteurs, le document a été signé par le chef de département d?archéologie. Ce responsable aurait simplement transmis des décisions « venues d?en haut ». « Vous devez rejoindre Mahelma sans tarder. De toute façon, vous y trouverez toutes les commodités », aurait-il signifié aux 600 étudiants qui composent l?institut. Pour les étudiants, ce « déménagement » n?a pas sa raison d?être, « au contraire cela brisera les étudiants car leur avenir est tout simplement hypothéqué », ajoutent-ils. « Comment se fait-il qu?on nous transfère dans un centre qui est en fait une école primaire en plein chantier ne disposant d?aucun amphithéâtre ou laboratoire, alors que notre spécialité exige un minimum d?outils pédagogiques ? », s?interrogent-ils. De leur côté, les étudiants en histoire trouvent ce transfert « anormal » dans la mesure, disent-ils, où la bibliothèque du département d?archéologie devra également déménager. « Cette bibliothèque nous est grandement utile pour les volumes qu?elle renferme et qui intéressent notre spécialité », expliquent-ils. Pour rappel, depuis sa création en 1977, l?institut d?archéologie n?a pas connu de stabilité, passant de la faculté centrale à Kherrouba avant d?élire domicile à Beni Messous. Cette fois-ci, les étudiants devront subir l?isolement à Mahelma eu égard au manque flagrant de transport pour étudiants. Nos tentatives de contacter les responsables du département d?archéologie sont restées vaines.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)