Algérie

Crise à Ouzellaguen


L?installation, hier, de Mohand Salah Akrour, élu du FLN, à la tête de l?APC d?Ouzellaguen par le chef de daïra a été fortement contestée par les élus RCD et FFS. Ceux-ci, après avoir demandé la parole pour énumérer « les irrégularités » constatées pendant la cérémonie d?investiture, n?ont pas manqué de claquer la porte, sitôt le verdict tombé. La réaction était somme toute prévisible eu égard à la revendication des premières loges de la commune par les trois partis arrivés en tête à égalité de sièges ( 3 sièges pour chacun), la liste indépendante n?ayant pu placer que deux élus après le scrutin du 24 novembre dernier. Le conseil communal du RCD, dans une déclaration rendue publique hier, « condamne fermement le coup de force de l?administration, décidée à imposer le retour de l?ex-parti unique ». Les auteurs de la déclaration affirment que le FLN arrive en troisième position dans le décompte final des suffrages exprimés « alors que sa tête de liste ne répond guère au critère d?âge » avancé par l?administration pour départager les listes arrivées à égalité.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)