Algérie - Revue de Presse

Crédits bancaires



Les menaces de la CNEP Visiblement contrariée par certains clients qui ne s?acquittent pas régulièrement du paiement des prêts contractés, la Caisse nationale d?épargne et de prévoyance (CNEP) menace et met en garde ces derniers de saisir leurs biens. Un délai de rigueur concernant essentiellement les acquéreurs de véhicules, achetés par le biais d?un crédit CNEP, leur est accordé par l?agence Boudjriou de Constantine chargée de cette opération, et ce, jusqu?à la fin de l?année en cours. Ils sont, en effet, nombreux à avoir été alléchés par l?achat de véhicules neufs par le truchement de crédits bancaires, tout comme sont nombreux ceux qui ne versent pas régulièrement leurs mensualités. Outre cela, et conformément aux accords préétablis, une seconde catégorie de clients est également concernée par cet ultimatum de la CNEP, à savoir ceux qui ont obtenu un crédit immobilier dans le cadre de l?acquisition de logements CNEP. Or, si dans le cas de la seconde catégorie, l?agence Boudjriou peut effectivement récupérer son dû à partir du moment où les logements acquis sont hypothéqués jusqu?au paiement total du crédit, pour la première catégorie c?est moins évident. Reste alors le recours à la force publique et aux poursuites judiciaires pour inciter les clients « passifs » à régler leurs dettes vis-à-vis de la CNEP, mais pour d?aucuns cette Caisse nationale devra user de tous les moyens pour recouvrer son argent. Cela étant, en sus du délai que celle-ci a fixé à ses clients pour régulariser leur situation, la CNEP de Constantine, par le biais de sa société immobilière, s?est accordé pour sa part, jusqu?à la fin de l?année en cours pour vendre près de 1000 logements, proposés à ses épargnants, selon trois formules : vente libre, vente aux enchères et par listing. D?ailleurs, cette dernière formule concerne uniquement 154 logements CNEP, situés à la cité Boussouf, le reste des unités est implanté dans les communes de Aïn S?mara et d?El Khroub. Mais compte tenu des prix excessivement chers des logements, l?engouement qu?a suscité l?offre multiple de la CNEP a été surtout perceptible pour les unités dont la valeur ne dépasse pas les 2 millions de dinars. Un engouement qui s?explique par le fait que les acquéreurs peuvent bénéficier d?une aide de l?Etat d?environ 500 000 DA octroyés par la Caisse nationale du logement (CNL). Pour rappel, la CNEP a mis en vente des centaines de logements promotionnels à travers une bonne partie du territoire national. Une opération de grande envergure qui fait suite à la dernière instruction du chef du gouvernement enjoignant le PDG de la CNEP-Banque de « liquider » avant le 31 décembre 2004, son parc immobilier sinon les pouvoirs publics « réquisitionneront » tous les logements invendus pour les convertir en logements de type « location-vente ».


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)