Algérie

CRB Benbadis Le maintien se précise


Les différents changements opérés au CRB Benbadis, tant au niveau des dirigeants que de la barre technique, n'étaient autres que la conséquence d'un début de saison catastrophique qui a fortement inquiété les fans du club. Le renouveau est apparu avec le renouvellement de l'APC. Ce nouveau souffle était le bienvenu, d'autant que l'arrivée de Ounadji, un entraîneur d'expérience qui a fait ses preuves dans de nombreux clubs, devait s'avérer des plus positif. En effet, durant les neuf premières journées, le CRBB a occupé le peu reluisant rang de lanterne rouge en compagnie de l'IRB Sidi M'hamed Benali avec une seule victoire, un nul et sept défaites. Il faut préciser que le premier point n'a été acquis qu'à la sixième journée, face précisément à ce même IRBSMB, alors qu'il a fallu attendre la huitième journée pour connaître les joies d'une victoire face au RCO, un autre mal-classé. Au terme de la phase aller, le CRBB avait dans son escarcelle 4 points, et son meilleur classement s'est situé au terme de l'avant-dernière journée, à la 11e place. Le club de l'ex-Descartes continue toujours à «naviguer» dans cette zone puisque, actuellement, après la vingtième journée, il pointe au 12e rang. Cependant, ce classement ne reflète pas fidèlement les progrès enregistrés durant la phase retour. En effet, les hommes de Ounadji ont gagné deux rencontres, fait deux fois match nul, ne perdant qu'un seul match. Ce qui fait qu'ils ont glané au cours de cette période 8 points, contre 14 pour toute la phase aller. Et surtout, ils précèdent le FCO, la lanterne rouge, de huit longueurs. Cependant, le danger n'est pas encore tout à fait écarté, puisque l'ASBN, le RCO et l'IRBSMB ne sont pas loin. Les gars du Chabab doivent encore fournir des efforts pour se mettre à l'abri et ils en ont les moyens si l'on se base sur ce qu'ils ont démontré récemment, et notamment avec le nul ramené du stade Bahi d'Es-Sénia face à un NASR peu maniable à domicile. Le programme à venir est pour le moins consistant, avec notamment trois sorties chez les clubs du bas du tableau, à savoir l'IRBSMB, le RCO et le FCO, tandis que la JSEA, le ZSAT, l'IRBSL, l'ASBN et le MBSC se déplaceront à Benbadis. Pour le coach Ounadji, «les joueurs sont dans l'attente de la concrétisation des promesses faites par les responsables, car il faut les rassurer pour entretenir cette dynamique, pour progresser et préparer l'avenir». Le message est on ne peut plus clair pour ce technicien qui a refusé plusieurs offres pour rester dans sa région. La balle est dans le camp des dirigeants et des autorités locales.

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)