Algérie

CRB Ben Badis 0 - USM Oran 0


Le Chabab joue de malchance Stade «1er Novembre», public nombreux, service d’ordre présent, arbitrage du trio MM. Benmohamed, Belhocine, Belatrèche (LW de Mostaganem) Délégué : M.Chenane (LRFO) CRBBB : Bekkari, Bendahmane, Garaoui(Alili), Belgacem, Belkheïr, Benyahia, Ould Haddou, Bordji, Yeddou, Debbar (Ghazali), Senous. Remplaçants : Beladjeri Bendahou. Entraîneur : Yousfi Kadda USMO : Benmoussa, Yagoubi, Mahieddine, Amouri, Benmahiddine, Freh, Guemri, Barhoum (Naâm), Douceu, (Khobstan), Zine Kheloufi, Charfaoui. Remplaçants : El Aggoun, Medjahed, Tahar, Bahloul, Boussaïd. Entraîneur : Kinane Aïssa Quand la malchance est au rendez-vous, il n’y a pas lieu de s’attendre à des miracles et les joueurs du Chabab ont appris à leurs dépens que le brin de réussite est primordial pour matérialiser ce qui est entrepris. Les joueurs de Yousfi ont fait un match plein durant la quasi-totalité de la rencontre sauf qu’ils ont trouvé en face d’eux, une équipe «unioniste» très bien organisée en défense avec un gardien Benmoussa, dans une forme éblouissante et qui réalisa des prouesses de premier ordre sur les essais des attaquants locaux. Combinant merveilleusement, les Badissis ne laissèrent pas de répit aux Oranais. Ould Haddou annonça la couleur à la 5’, imité à la 8’, par son compère Senous et ce ne fut que chose remise à la 15’, par le biais de Zeddou. Mais à chaque fois, ils butèrent sur un Benmoussa des grands jours. Les Oranais, même asphyxiés par l’emprise de la pression des locaux, réussirent à porter le danger dans la surface adverse. Zine Kheloufi à la 26’ et Charfaoui à la 30’, mirent Bekkari à rude épreuve. La réaction locale ne se fit pas attendre, Bordji, à la 34’, Ould Haddou, à la 38’, Senous, à la 43’ et Benyahia, à la 45’, ont donné le tournis au gardien visiteur. La seconde période coïncida avec une chute de pluie très intense ce qui rendit le terrain très glissant mais cela n’enleva rien au mérite des poulains de Yousfi qui multiplièrent les initiatives pour percer la muraille «unioniste» mais jouant de malchance et manquant de concentration dans le geste final. Les attaquants ont raté des buts certains à l’image de Senous, par deux fois, aux 53’ et 55’ ainsi que par Alili, Ghaza et Ould Haddou. Sentant le point du nul à leur portée, les Oranais verrouillèrent leur défense et optèrent pour des contres dont l’un à la 78’, obligea le gardien Bekkari à un arrêt décisif. La suite de la rencontre fut une domination des Badissis lesquels, malgré leur bonne volonté de bien faire, ne trouvèrent pas la faille et ils n’ont pas à en rougir car ils réalisèrent un match parfait.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)