Algérie

Coupe de la CAF - Son départ pour Nouakchott est prévu pour le 22 janvier


L’ASO refuse d’avancer son match face à l’USMB La direction de l’ASO Chlef refuse, catégoriquement, d’avancer son match comptant pour la troisième journée de la phase, retour, du championnat national face à l’USMB. C’est ce qu’on a appris lundi, des dirigeants, chélifiens, en marge de la rencontre de leur team face au NAHD, à Alger. Cette réaction des dirigeants, chélifiens, fait suite aux informations parvenant de la LNF qui font état du désir de l’instance chargée de la gestion du championnat national, de programmer la rencontre en question avant le départ de la formation, chélifienne, pour Nouakchott pour y disputer son match aller comptant pour le premier tour de la coupe de la CAF. Selon les responsables de l’ASO, le départ pour la capitale mauritanienne est prévu pour le 22 janvier en cours, et par ricochet, il sera impossible à leur équipe de croiser le fer avec les Blidéens. Déjà, au niveau de la direction de cette formation, on n’est pas du tout sur la même longueur d’ondes que les responsables de la LNF. La bande à l’entraîneur, Amrani, vient d’être forcée à passer une semaine en dehors de Chlef afin de jouer ses deux précédents matches face à l’ESS et le NAHD. Heureusement pour les coéquipiers de Zaoui, les résultats enregistrés dans ces deux empoignades ont, quelque peu, tempéré les ardeurs à l’ASO. Les Chélifiens ont, en effet, engranger 4 précieux points de leurs deux déplacements à Sétif et Alger, s’offrant par-là même, la seconde place au classement général avec 4 points, seulement, de retard par rapport au leader. Un parcours des plus satisfaisants, même si l’entraîneur Amrani, lui, refuse de s’enflammer, comme le témoignent ses déclarations à l’issue du match d’avant-hier face au NAHD :»Certes, on est sur la bonne voie mais cela ne devra pas nous faire oublier qu’il nous reste encore beaucoup de travail à faire. Il n’y a pas lieu donc à s’enflammer, ni à commencer à parler du titre. Ce n’est pas parce que je ne suis pas ambitieux, mais il faudra être tout simplement réaliste». Le coach, chélifien, humble qu’il est, n’a pas manqué de vanter ses jeunes joueurs auxquels revient le mérite de ce parcours extraordinaire de sa formation, d’autant que ces joueurs attendent toujours la régularisation de leur situation financière. Cela ne les a pas empêchés, toutefois, de se donner à fond sur le terrain, avec le résultat que tout le monde connaît, maintenant.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)