Algérie

Coupe Arabe. WAC 0 - ESS 1



Farid Touil récidive La première manche de la finale de la 5e édition de la Champion?s league arabe 100% maghrébine est, le moins que l?on puisse dire, sortie de son cadre sportif. Casablanca. De notre envoyé spécial Chauffés à blanc par l?intox d?une bonne partie de la presse marocaine donnant une autre dimension au dernier incident de « l?hymne marocain », les 70 000 sujets de sa majesté, ont à plusieurs reprises, scandé de graves slogans à l?adresse de l?Algérie et de son président. Malmenés par des centaines d?énergumènes ayant pris place au niveau de l?espace-presse, des envoyés spéciaux de la presse nationale, ont failli être lynchés par une partie du public complètement hystérique ( et le mot n?est pas fort). N?ayant pas bénéficié, comme attendu, d?un espace protégé pour couvrir la rencontre, les envoyés spéciaux de la presse algérienne ont été, pendant et après le match, bombardés de divers projectiles. Le but inscrit par le renard des surfaces, Farid Touil (80?), qui a exploité un très beau centre de l?inamovible Slimane Raho, a mis le feu aux poudres. Des centaines de chaises ont volé alors en direction de tout spectateur porteur du drapeau algérien. La passivité de « l?impressionnant » service d?ordre est pour beaucoup dans le déchaînement des supporters widadis, soutenus par leurs homologues des autres formations ayant fait de cette rencontre une affaire nationale. Pis encore, les Marocains qui ont, pour on ne sait quelle raison transformé un espace sportif en une arène de propagande, tenu à entonner leur hymne national. Les intimidations et l?hostilité du public n?ont pas pour autant sapé le moral des Algériens, lesquels se sont hissés à la dimension de l?événement et des attentes de leurs supporters. Très bien organisés, costauds moralement, au point physiquement et tactiquement, les camarades de Lamouchia, très généreux dans l?effort, ont le plus normalement du monde damé le pion à la bande de l?Argentin Fullone. Bien emmenés par le duo Hadj Aïssa-Maïza, les Sétifiens n?ont été aucunement perturbés par les chaudes alertes de Bidodane (9?) et Sakim (34?), dont les coups de tête ont été repoussés par les défenseurs, rassurés par la prestation de Faradji, auteur d?un grand match. Bien en place, les Sétifiens ont bien contrôlé la partie et auraient pu bénéficier d?un penalty (67?), suite à une faute de main dans la surface de réparation d?un défenseur marocain. Flairant le bon coup, les Sétifiens actionnent leur légendaire second souffle en fin de partie et parviennent à trouver l?ouverture par le rentrant Farid Touil à la réception d?un excellent centre de Slimane Raho (80?). Sétif a fait le plus difficile, en attendant le match retour le 22 mai à Blida. -Stade de Casablanca. Affluence record, rencontre jouée en nocturne, pelouse parfaite.  Arbitrage : Aouaz Trabelsi, Azouz Djaloul, Bachir Hassani (Tunisie).  But. :Touil (80?) ESS  Averts :Laïfaoui (2?) ESS et Rafik (16?) WAC  WAC. : Fergouche, Sakkat, Adoua, Louiss, Lamssane, Menkari-Talb (Djouia 81?), Sakim (Saidi 54?), Rafik (Skouma 75?), Bidodane -Brazi. Entr. :Louis Oscar Fullone  ESS :Faradji, Raho, Benchaïra, Laifaoui, Maïza, Lamouchia -Djédiat (Moumèn51?), Serieydie, Adico (Méchiri 74?), Hadj Aïssa- Ziaya (Touil 77?) Entr. : Bernard Simondi
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)