Algérie

Coup de filet des services de police à Tizi-Ouzou


8 personnes arrêtées pour participation aux attentats du 13 février Huit personnes ont été placées sous mandat de dépôt, avant-hier, après avoir été présentées devant le parquet d’Azazga dans la wilaya de Tizi-Ouzou, pour appartenance à un groupe de terroristes, a indiqué un communiqué des services de la sécurité de la wilaya de Tizi-Ouzou. Selon les termes de ce même com-muniqué, les mis en cause répon-dent aux initiales de S.M., 41 ans, originaire de Bordj Ménaïel, M.R., 32 ans, originaire d’Alger, C.A., 24 ans, également originaire de Bordj Ménaïel, A.K., 45 ans, originaire des Issers, R.S., 26 ans, originaire lui aussi d’Alger, A.M., 26 ans, originaire de Tizi-Ouzou, D.H., 37 ans, originaire de Bordj Ménaïel et D.H., 28 ans, originaire de Bordj Menaïel. Ces personnes sont fortement soupçonnées d’être impliquées dans la préparation des attentats perpétrés le 13 février dernier à la voiture piégée à Tizi-Ouzou et Boumerdès. Elles ont été interpellées par les mêmes services suite aux investigations déclenchées tout de suite après les actes terroristes. Les prévenus, selon le même document, auraient notamment soutenu les terroristes à commettre leurs actes simultanément contre des infrastructures de la police et de la gendarmerie dans les wilayas de Tizi-Ouzou et Boumerdès, la fabrication d’engins explosifs et la destruction volontaire d’édifices publics de l’Etat et de bien d’autrui en utilisant des explosifs. Par ailleurs, il y a lieu de rappeler que le 13 février dernier, une Renault 4 avait explosé à Boubhir dans la ville d’Azazga faisant un mort. Les témoignages de victimes de vols de véhicules, particulièrement ceux utilisés dans les attentats crapuleux à Boumerdès et Tizi-ouzou, ont permis aux enquêteurs de remonter la piste. Parmi les personnes interpellées figurent deux individus connus des services de sécurité, à savoir S.M. et D.H. tous deux originaires de Bordj Menaïel. On saura même que D.H. est un repenti alors que le reste du groupe n’est pas connu des services de sécurité comme c’est le cas, notamment, de A.M. originaire de Ouaguenoune. Selon des sources, les membres du réseau démantelé auraient même participé à la fabrication des bombes du 13 février dernier.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)