Algérie

COOPERATION ET SAHEL AU MENU Fabius aujourd'hui à Alger

COOPERATION ET SAHEL AU MENU Fabius aujourd'hui à Alger
Arrivée aujourd'hui de Laurent Fabius à Alger. Pour son premier déplacement dans la région, le ministre français fera escale deux jours durant pour préparer la visite de Hollande, évoquer les relations bilatérales et les questions d'ordre régional.
Nawal Imès - Alger (Le Soir) - Des relations résolument tournées vers l'avenir et un regard «lucide et responsable » sur le passé. Des promesses faites à la veille de l'arrivée du ministre français par les deux parties qui entendent tourner une page faite de malentendus. Fabius est porteur d'un message qui se veut fort. Le ministère français des Affaires étrangères indiquait que le choix de l'Algérie comme première destination dans la région marquait à lui seul toute l'importance attachée par la France aux relations bilatérales qualifiées d'«exceptionnelles par leur profondeur et leur intensité». Laurent Fabius, qui a pour mission d'évoquer des questions d'importance pour les deux pays, doit surtout préparer la visite que le président Hollande effectuera en Algérie avant la fin 2012. Le ministre français est attendu à Alger en fin de journée. Il rencontrera Mourad Medelci avant un point de presse conjoint et un dîner de travail. Demain, il sera reçu par le président algérien avec lequel il aura également un déjeuner. Une conférence de presse est prévue à la mi-journée. Auparavant, dans la matinée, le ministre rencontrera lors d'un petit-déjeuner des chefs d'entreprise français installés en Algérie et visitera l'Institut français d'Alger. A l'ordre du jour de la visite du ministre français, des préoccupations d'ordre bilatéral, régional et international. Le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères évoque «le volet économique, le développement de nos coopérations culturelles et une immense palette de points sur lesquels nous allons travailler ensemble». Il s'agira essentiellement de la situation au Sahel, de la situation en Syrie, de l'Union pour la Méditerranée. «Sur la question du Sahel et du Mali, il est important d'avoir avec nos partenaires algériens des échanges approfondis sur la situation dans cette région.» L'Algérie profitera certainement de cette occasion pour réaffirmer sa volonté de privilégier la voie du dialogue à celle de l'intervention militaire. Hier, Hollande affirmait que «c'est aux Africains de déterminer quand et comment intervenir au Mali». Le président français récemment élu entend donner un nouveau souffle aux relations algéro-françaises. A l'occasion de cet anniversaire, il avait adressé une lettre à son homologue algérien dans laquelle il estimait qu'il y a «place désormais pour un regard lucide et responsable de la France sur son passé colonial en Algérie. Français et Algériens partagent une même responsabilité, celle de se dire la vérité». Auparavant, Bouteflika, dans un message dans lequel il félicitait son homologue français pour son élection, faisait part de sa «pleine disponibilité à œuvrer en faveur d'une coopération algéro-française qui soit à la hauteur des potentialités des deux pays». Le temps dira si les déclarations d'intention se concrétiseront…
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)