Algérie

Contrebande : près de 3 tonnes de déchets de cuivre saisies en une semaine Bel Abes : les autres articles

Le trafic de déchets de cuivre ne cesse de prendre de l'ampleur, comme en témoignent les saisies fréquentes de ce matériau exporté frauduleusement via les frontières algéro-marocaines.
Le trafic de cuivre est notamment favorisé, depuis quelques mois, par la mise en service de l'autoroute Est-Ouest. Les gendarmes de la section de sécurité routière de Sidi Ali Boussidi ont récupéré, récemment, huit quintaux de cuivre sur le tronçon de l'autoroute Est-Ouest, non loin de la commune de Sidi-Khaled, selon un communiqué de la Gendarmerie nationale. Cette quantité de cuivre a été découverte à bord d'un véhicule de marque Peugeot 308 loué auprès d'une agence de location de voitures à Dar El-Beida (Oran).
Selon la gendarmerie, le conducteur du véhicule a pris la fuite à la vue d'un barrage fixe, laissant derrière lui le véhicule. Cette saisie est la deuxième du genre après celle effectuée la semaine dernière sur le tronçon de l'autoroute Est-Ouest, à hauteur de l'échangeur de Sidi Ali Boussidi. Vingt et un quintaux de déchets de cuivre, destinés à la contrebande, avaient alors été récupérés par les gendarmes.
Cette quantité de cuivre a été découverte suite à la fouille des deux véhicules dont les conducteurs ont refusé d'obtempérer aux injonctions des gendarmes leur enjoignant de s'arrêter. Selon la source précitée, les gendarmes ont dû déployer une herse pour immobiliser un véhicule suspect de marque Renault Laguna, dont le conducteur a appuyé sur le champignon à la vue des gendarmes. En dépit de la crevaison des pneus, le conducteur a continué son trajet pour ensuite abandonner son moyen de transport non loin des lieux et prendre la fuite.
Au même moment, le conducteur d'un second véhicule de marque Renault 25, qui poursuivait le premier véhicule, a également abandonné son moyen de transport et pris la fuite à la vue des éléments de la Gendarmerie nationale. Les moyens de transport et la marchandise saisie ont été remis aux gendarmes de la brigade de Sidi Ali Boussidi qui ont ouvert une enquête.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)