Algérie - A la une

Contre l'ennui des députés



Contre l'ennui des députés
Quelques prévenances d'usage ne seraient pas de trop pour parler d'un sujet qui risque d'être accueilli par le mépris, voire un haut-le-c'ur de dégoût par nombre de lecteurs. Mais il ne faut pas craindre la monotonie endormante de l'acte répétitif ressassé à dessein dans le seul but de dire : attention ! Nos députés n'ont pas bonne presse et ça ressemble à un truisme de le redire. Dans leur rapport à la presse, et plus spécialement les journalistes parlementaires, on relève ces derniers temps comme un mépris et une méfiance que les bonnes volontés parlementaires 'il doit en exister- devraient évacuer de l'enceinte parlementaire. Deux incidents récents peuvent être cités pour souligner l'urgence d'instaurer un climat moins délétère au sein de l'auguste Assemblée. Il y a eu d'abord une prise de bec au cours de laquelle le président de l'APN a été pris à partie par quelques députés FLN sur la question des salaires et indemnités des élus de la nation. Ensuite, ces tous derniers jours, une agression verbale contre une jeune journaliste de la presse écrite et un photographe d'une grande agence de presse internationale. Isolés, ces incidents ' Pas du tout ! Ces comportements violents -inutilement- ont pour toile de fond les «fuites» qui avaient abondamment alimenté les journaux sur ces fameux salaires qui allaient être substantiellement augmentés en catimini, alors qu'ils sont déjà plus que raisonnables.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)