Algérie

Constantine - Un institut pour le recyclage des fonctionnaires de l'administration


?Le secteur de l'administration locale vient d'être étoffé par une nouvelle infrastructure dédiée au recyclage et à la formation de ses fonctionnaires. Après avoir subi une restauration globale et reçu un nouvel équipement tout neuf, l'ancien Centre universitaire, situé à la cité Kouhil Lakhdar (Djenane Ezzitoune) de Constantine, a été reconverti et érigé en «Institut national de recyclage et de formation des fonctionnaires de l'administration locale». Cet édifice imposant qui se dresse dans le quartier des Platanes sera exploité d'ici la fin de l'année en cours. Et il sera le 3ème établissement du genre après ceux d'Alger et Ouargla.D'une capacité globale de 200 stagiaires, l'institut comprend des annexes pédagogiques et de service, dont trois bâtiments pour l'hébergement des stagiaires, deux cantines, une bibliothèque, des amphithéâtres et, bien entendu, des salles de cours. C'est ce que nous avons appris, hier, auprès de M. Abdelhakim Bouferoua, chef de service de l'administration locale de la wilaya. Ce dernier ajoutera que les deux centres qui viennent d'être réalisés au niveau national sont maintenant prêts à entrer en fonction avant la fin de l'année en cours. «Ces structures de formation et de recyclage des fonctionnaires sont équipés de tous les moyens matériels et pédagogiques, mais aussi du personnel de soutien».Ajoutant qu'en ce qui concerne l'Institut de Constantine, «nous n'attendons plus que la désignation de son directeur pour démarrer». En ce qui concerne l'opération de recyclage, ce fonctionnaire a indiqué que celle-ci touchera aussi bien les cadres de l'administration de la wilaya que le plus simple agent.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)