Algérie

Constantine - Sport scolaire


Constantine - Sport scolaire
La première session de l'assemblée populaire de wilaya de Constantine (APW) qui s'est tenue mercredi dernier 6 avril et s'était achevée vers minuit, a donné lieu à de vifs débats autour des questions inscrites à l'ordre du jour, notamment le dossier de la jeunesse et des sports qui figurait bien en place et a suscité les critiques des élus. A tel point que les membres de la commission de la jeunesse et des sports avaient dressé un véritable réquisitoire contre la politique, si ce n'est l'absence de politique, ont-ils signalé avec ironie, de sport scolaire développée dans la wilaya. De la sorte, M. Bouchafa Abdelmalek, président de ladite commission au sein de l'APW, qui s'est exprimé en plénière, a conclu en affirmant que sa commission, à travers les tournées d'inspection qu'elle a faites dans le secteur, est parvenue à la conclusion que ce dossier a été un peu perdu de vue par les décideurs.«A la suite des inspections qu'elle a menées sur le terrain, la commission, dira-t-il, est parvenue à la conclusion que le sport scolaire dans notre wilaya est limité à une gestion administrative purement formelle». Ainsi, a-t-il expliqué, dans les établissements des trois cycles de l'enseignement primaire, «nous avons été mis en face d'une situation, pour le moins que l'on puisse dire, incohérente et anachronique». Et même dans «des établissements neufs que nous avons visités, à Ali Mendjeli, par exemple, nous avons procédé à ce constat où l'on trouve, certes, des structures sportives destinées au programme envisagé, malheureusement elles ne correspondent en rien aux normes exigées. De cela nous avons fait le constat que la conception de certaines infrastructures, comme les terrains de jeu, présente un danger très grave pour la santé des pratiquants parce qu'ils ont été conçus en dur et les élèves qui pourraient être tentés de se livrer à la pratique sportive sur ces aires dangereuses y réfléchiront à deux fois avant de se lancer dans de telle aventure».Dans sa réponse à cette critique majeure, le directeur de l'éducation de la wilaya, M. Bouhali Mohamed, a dû reconnaître que la problématique dans ce domaine réside, non seulement au niveau des infrastructures qui connaissent du retard, mais aussi dans l'équipement des établissements scolaires en installations de sport. «Dans notre wilaya, on enregistre malheureusement du retard dans la réalisation de l'équipement, notamment en ce qui concerne les salles sportives qui dans la plupart des établissements ne sont pas encore construites», dira-t-il avant de signaler: «Nous avons des cas de certains projets qui sont achevés, mais dont les infrastructures sportives elles n'ont pas encore été réalisées. Nous avons informé le wali de ce phénomène et il a constitué une commission pour recenser toutes les situations existantes dans ce domaine au niveau des établissements, et ce afin de donner une nouvelle impulsion aux projets en question en veillant à les terminer dans les délais impartis». Et M. Bouchafa de rétorquer en faisant remarquer que « si nous cherchons vraiment à relancer le sport scolaire pour servir de réservoir à l'élite sportive nationale, il y a lieu de revoir l'équipement en infrastructures sportives viables des établissements scolaires car ce programme n'exige pas de grosses dépenses en matière budgétaire».


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)