Algérie

Constantine Police

?Les plages des villes côtières de l'Est ont connu une forte affluence des estivants, dont le nombre a atteint près de 12 millions et demi de personnes, lors de l'été dernier, dont 5.000 étrangers, contre une notable réduction des délits, à l'instar des agressions, enregistrant une baisse de 27 cas par rapport à la même période en 2015, avec un point noir cependant relatif à l'enregistrement de 22 cas de personnes noyées, dont deux l'ont été sur des rivages non surveillés. C'est ce qui a été révélé hier par l'inspecteur régional de la police de l'Est, Mostefa Benaïni, lors de la conférence de presse organisée au siège de son administration et qui a concerné le bilan du dispositif de sécurité mis en place lors de l'été 2016. Pour qui ce concerne les appels reçus via le numéro vert de la police 15-48, durant la même période estivale et afférents à 15 wilayas, il a été enregistré plus de 31.000 appels, tandis que pas moins de 18.000 autres appels ont été communiqués par le numéro de secours classique, à savoir le 17. Et le conférencier d'indiquer, dans ce cadre, que cela traduit et confirme la bonne relation de confiance qui s'est désormais établie entre le citoyen et le policier, dont c'était l'objectif tracé par la stratégie de la DGSN. Ajoutant que les services de police ont sécurisé 117 manifestations, à l'instar de matchs de foot, de basket, etc. et 155 expositions et autres activités diverses, qui se sont passées dans des conditions acceptables, notera-t-il. Pour leur part, le responsable régional de la police de Souk Ahras, concerné par la surveillance de huit points de passage frontaliers, et le responsable des services de police des frontières (PAF) de Constantine, chargée de six aéroports de l'est du pays, ont fait état d'une augmentation des mouvements d'entrée et de sortie aux frontières. Mouvements aux frontières terrestres et aussi au niveau des aéroports, dont le nombre dépasse les 870.000 personnes, représentant un flux considérable qu'il n'a pas été facile à gérer, diront-ils. Pour sa part, le commissaire Balighe Aloui, chef de service à l'inspection régionale Est, a présenté des statistiques relatives aux rapatriements: 19 étrangers en séjour illégal, 14 autres reconduits aux frontières pour différents motifs liés entre autres à la fraude.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)