Algérie - Revue de Presse

Constantine


L?ardoise d?Edgar Loué Les ex-présidents du Mouloudia de Constantine, MM. Demigha et Zeghdoud, pourraient faire l?objet d?une enquête policière suite à une plainte déposée récemment par un citoyen propriétaire d?un kiosque multiservices. Ce dernier, qui a été à l?origine de la condamnation du sociétaire mociste de nationalité ivoirienne Edgar Loué à une année de prison ferme, revient à la charge en accusant les deux dirigeants de complicité dans la fuite du joueur. Des accusations assez graves, qui ont poussé les services du ministère de la Justice à instruire la cour de Constantine pour enquêter sur cette affaire, alors que ceux d?Interpol sont chargés, en parallèle, de rechercher et d?arrêter le joueur qui évolue actuellement au Maroc. Qu?en est-il au juste de cette histoire qui risque d?éclabousser des dirigeants d?un club algérien ? Flash-back. Edgar Loué, recruté pour quatre ans en 2001 contre la coquette somme de 800 millions de centimes, était habitué à son arrivée à joindre sa famille à partir d?un taxiphone sis à la pompe à essence près du stade Chahid Hamlaoui. Ses appels téléphoniques ont atteint la somme de 58 000 DA avant qu?il ne daigne payer avec un chèque après insistance du propriétaire du kiosque. Ce dernier aura cependant la désagréable surprise de découvrir que le chèque était en bois et c?est là que ses ennuis allaient commencer. Ses sollicitations auprès du président du club, à l?époque, seront vaines et allaient le pousser en 2002 à recourir à la justice qui va condamner le joueur en son absence. Dix jours après le verdict, Loué réussit à quitter le territoire national alors même qu?il est lié encore par contrat au MOC. Il va ainsi fuir comme un vulgaire voleur la justice algérienne et le plaignant n?aura de ce fait aucune réparation. Kamel Djaâfar, la victime, tient la direction du club pour responsable de son malheur et de l?évasion du joueur, alors que tous ses papiers devaient être en possession des dirigeants. Durant trois années, M. Djaâfar n?a cessé d?adresser des requêtes aux instances nationales et internationales de football pour obtenir la sanction du joueur. Ses efforts ont fini cependant par aboutir aux services d?Interpol d?abord et au niveau local ensuite, grâce à l?instruction menée autour des dirigeants. Cette enquête pourrait, en effet, révéler les dessous d?une petite histoire d?ardoise qui a tourné au piétinement de la justice d?un Etat souverain.

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)