Algérie

Consommation. Des abris pour la culture du champignon


Des abris datant de l?ère coloniale et entretenus par les services de la ville devraient faire l?objet, incessamment, d?une concession au profit de spécialistes en culture de champignons, apprend-on auprès du directeur de la division de la réglementation générale (DRG) de la commune d?Oran. Une première pour la ville d?Oran qui espère ainsi céder 27 abris répartis à travers le tissu urbain de la ville. Parmi ces abris, nous citerons ceux de la rue Charles Quint, de la rue des Jardins, du Bd Froment Coste, de la rue de la Macta, de la rue du Port, etc. Il s?agit d?abris qui ont été réalisés lors de la première guerre mondiale et qui offrent toutes les conditions pour la culture du champignon. Notre interlocuteur précise que quelques rares expériences ont été tentées dans d?autres régions et ont réussi. La mise en concession de ces abris pourrait à la fois renflouer les caisses de la commune et approvisionner le marché local en champignons à des pris abordables. Un avis d?appel d?offres sera lancé après élaboration d?un cahier des charges.

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)