Algérie

Conflit souscripteurs - AADL


Le sit-in est maintenu Les souscripteurs aux programmes 2001 et 2002 de l’AADL, et qui n’ont pas encore obtenu leur logement comme attendu, ont choisi la voie de la protestation pour se faire entendre… Une grande manifestation est programmée demain devant le siège de la direction de l’agence à Bir Mourad Rais, à Alger. «Un sit-in avec banderoles», explique un des initiateurs de cette action «de rue». On ne sait si cette manifestation est autorisée ou interdite. Toutefois, les souscripteurs semblent avoir bien l’intention de bousculer les choses. Certains ont soulevé plusieurs irrégularités dans la distribution des logements AADL, mais là n’est pas le problème primordial qui sera soulevé lors de cette manifestation de protestation. «Nous avons attendu des années durant, avec toujours cette assurance d’avoir un jour ou l’autre un toit, mais force est de constater que nos rêves se sont évaporés le jour où l’AADL nous a renvoyés vers la CNEP-banque», dira un des souscripteurs. Selon lui, «l’agence a floué tout le monde par ce procédé, car à travers ce transfert de nos dossiers de demande de logement» -déposés en 2001 et 2002- vers la CNEP, 47.000 selon l’agence et 60.000 selon le directeur de l’immobilier à la CNEP, «il y a tout un autre dossier et des conditions à remplir, notamment celui relatif à la solvabilité du demandeur». Il importe de souligner à ce propos que «l’AADL ne met pas sur la balance le minimum salarial pour les demandeurs, alors que la banque pourra le faire pour assurer le remboursement du prêt», a indiqué notre interlocuteur. C’est d’ailleurs ce qu’a déclaré hier à la radio même le directeur de l’immobilier à la CNEP, Mokhtar Boufatit. Tout en assurant que la banque va financer le programme des 65.000 logements devenant le maître d’ouvrage, une convention ayant déjà été signée en 2002 avec le ministère de l’Habitat et celui des Finances, la CNEP «va imposer de nouveaux taux d’intérêt et de nouveaux paramètres pour les acquéreurs». «Nous avons rencontré un responsable à la CNEP au lendemain de la conférence de presse de l’AADL et c’est ce que nous avons compris à travers la discussion», dira un souscripteur et d’ajouter que la CNEP ne va pas procéder de la même manière que l’AADL pour distribuer les logements. 
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)