Algérie

Concours de recrutement de l'éducation Les diplômés de l'ENSET demandent l'annulation des résultats

Les résultats du concours de recrutement des PCEF (professeurs certifiés de l'enseignement fondamental) continuent à faire des mécontents. Après les actions de contestation, les candidats recalés ont déposé des recours à la direction de la fonction publique et celle de l'éducation nationale pour exiger, selon leurs propos, l'annulation des résultats de cet examen professionnel. Une trentaine de candidats recalés, diplômés de l'ENSET et qui occupent des postes vacants depuis huit ans, voire plus, sont montés au créneau pour reprocher à la direction de l'éducation de ne pas avoir tenu ses promesses de les recruter en tant que PCEF. « Nous possédons un PV d'une rencontre tenue le 18 avril 2007 entre notre représentant et les responsables de la direction de l'éducation qui se sont engagés à nous donner la priorité pour le recrutement. Tous les diplômés de l'ENSET des autres wilayas de l'Ouest ont bénéficié de la priorité dans les concours de recrutement, sauf à Oran, où aucun d'entre nous n'a été retenu lors de ce dernier concours », déclarent avec désarroi les concernés. Et d'enchaîner: «La priorité dans le concours de recrutement pour les diplômés de l'ENSET n'est pas une faveur mais un droit, puisque nous avons des contrats signés par la direction de l'éducation qui s'engage à nous embaucher à l'issue de notre formation. Mais depuis 1997, cette administration fuit ses responsabilités ». Les concernés confient que des responsables du ministère de l'Education nationale s'étaient même engagés personnellement à les intégrer dans des postes permanents, mais depuis il n'y a rien eu de concret. Revenant au concours de recrutement, ils se sont interrogés sur les critères de sélection des candidats, dont certains ne détiennent aucune expérience professionnelle. Aussi, les concernés ont décidé de porter l'affaire au ministère de l'Education nationale pour exiger leur intégration immédiate dans des postes permanents. La direction de l'éducation avait, rappelle-t-on, annoncé la semaine dernière que la sélection des candidats a été faite au niveau de la direction de la Fonction publique, tout en précisant que l'académie a transmis pour traitement tous les dossiers des candidats, au nombre de 2.700, à cette administration. « Le concours de recrutement des PCEF est un examen national et de ce fait la direction de l'éducation n'a aucun droit de regard sur le traitement des dossiers », avait soutenu le SG de la direction de l'éducation. Le même responsable avait précisé que le traitement des dossiers avait été effectué par une commission ad-hoc conformément à la réglementation et aux dernières circulaires ministérielles.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)