Algérie

CONCLAVE DES ARCHS A EL KSEUR


La reprise du dialogue en ballottage Le conclave interwilayas des archs, tenu durant le week-end à El Kseur, a connu des débats plus que serrés sur la question de la reprise du dialogue avec Ouyahia. Des débats non encore épuisés au moment où nous mettons sous presse. Les animateurs de la coordination interwilayas, un peu moins nombreux au conclave que d?habitude, partagent certes le sentiment de devoir réagir à ce qu?ils considèrent comme un appel du chef du gouvernement même si celui-ci n?a pas été l?auteur d?une « adresse » directe ciblant le mouvement dernièrement. A part peut-être quelques propos diplomatiques rapportés par la presse. Globalement, l?éventail des positions est allé de ceux qui ne voient pas d?inconvénient à ce qu?une délégation, la présidence tournante des coordinations, tâte le terrain auprès des services du chef du gouvernement à ceux qui trouvent la proposition trop hardie et risquée pour le moment, préférant se contenter de répondre via une déclaration, comme l?ont suggéré les coordinations de Béjaïa et de Bouira. Une déclaration, a-t-on expliqué, qui doit d?abord interpeller le chef du gouvernement sur la non-application du protocole d?accord portant sur les « six incidences de la crise », tel que signé en janvier dernier, puis demander des éclaircissements sur le maintien ou non de l?option du référendum comme seul canal d?officialisation de tamazight. On aura donc retenu que la différence entre les premiers et les seconds se limite à la disponibilité ou non des uns et des autres à tenter un contact direct avec le pouvoir. Malgré les épisodes de dialogue entrepris au début de l?année, la question du dialogue demeure donc taboue chez les archs. Au cours des débats, souvent tendus comme d?habitude, le camp des réticents quant à une prise de contact directe a finalement eu le dessus, puisque l?on s?est finalement mis d?accord sur la nécessité de se revoir en conclave interwilayas dans deux semaines pour définitivement trancher la question. Dans l?intervalle, et en espérant des signes plus explicites du chef du gouvernement, l?on se promet d?accorder ses violons sur la question, au niveau des coordinations de wilaya, dont la cohésion s?est pour le moins révélée fragile au conclave d?El Kseur.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)