Algérie

Commune de Aïn Taya


La mer continue de menacer la ville La mer continue de causer des dégâts à la falaise de Aïn Taya : un important glissement de terrain est survenu vendredi matin dans cette même falaise, à la hauteur de la mosquée du centre-ville. L?affaissement du sol a touché dans l?angle une villa qui surplombe la mer, avons-nous constaté hier matin. Le mur de soutènement, qui tentait depuis quelques mois de protéger le rivage, a été emporté par la mer. Long d?une cinquantaine de mètres environ, ce rempart a été brisé en plusieurs morceaux. Les importantes chutes de pluie de jeudi ont bousculé les choses. Très imbibée d?eau, la terre (du remblais) a cédé en emportant dans sa chute le mur en question. Cette construction a été aussi « travaillée » en profondeur par les vagues en furie. « Le mur aurait dû être soutenu à l?aide de brise-lames », avance le propriétaire de la villa qui menace ruine. C?est ce dernier qui a financé, selon sa propre déclaration et les témoignages des riverains, la réalisation de cette digue. Le concerné ne souhaite pas révéler le montant de ce projet estimant seulement que c?est « beaucoup d?argent ». Il affirme avoir assisté au glissement du mur. Les personnes qui se sont succédé sur les lieux du sinistre estiment, de leur côté, que l?ouvrage ne peut pas coûter moins de 3 millions de dinars. Cependant, les risques de glissement de terrain sont toujours possibles. Les cris d?alerte et les différentes correspondances adressées aux autorités locales n?ont pas abouti pour le moment. A Aïn Taya, l?on ne cesse de tirer la sonnette d?alarme sur le danger qui guette la falaise et la disparition des plages sous l?effet des glissements de terrain, d?effondrement de constructions et de constitution de décharges sauvages (débris).
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)