Algérie

Commune de Afir (Boumerdès) : De nombreux projets en perspective

Commune de Afir (Boumerdès) : De nombreux projets en perspective
La commune d'Afir, localité située au nord-est du chef-lieu de la wilaya de Boumerdès, a bénéficié d'une enveloppe de 6,33 milliards de centimes dans le cadre du plan communal de développement (PCD) pour l'année en cours. Le maire de cette municipalité, Amar Flici, a qualifié cette enveloppe financière de « véritable bouffée d'oxygène ». Le revêtement des routes aura si l'on croit les propos du maire d'Afir, la part du lion de cette importante manne financière. En effet, le revêtement du chemin communal reliant le village Abada à celui de Ouled Benhizem consommera pas moins de 1 milliard de centimes. La même somme sera déboursée pour le revêtement du chemin reliant la RN71 à Ighil n'Sqif. Quant au revêtement du chemin reliant la RN24 à la RN71 via Oued Oubey et Tala âayache, lui, « avalera » une enveloppe financière estimée par le premier magistrat de la commune à 2 milliards de centimes. Quant à l'asphaltage du tronçon routier reliant le village Azib à celui de Tiâachacht pour un coût égal à 6 millions de dinars, le bitumage du chemin reliant la RN71 à Tiâachacht pour une enveloppe de l'ordre de 5 millions de dinars et l'aménagement du chemin communal reliant Tala âayache et Bordja pour la somme de 5,6 millions de dinars, ils seront réalisés dans le cadre du budget de wilaya estimé par le maire à 16,6 millions de dinars. Dans le chapitre hydraulique, des opérations d'extension des réseaux d'assainissement seront menées respectivement à Mechachka (5 millions de dinars), à Zaouïa (2,5 millions de dinars) et enfin à Azib Lakouafa pour un coût de l'ordre de 2,5 millions de dinars.Le secteur de l'éducation connaîtra lui aussi, grâce à l'enveloppe financière dégagée du Fonds commun des collectivités locales (FCCL), un bon qualitatif non négligeable. Et pour cause, pas moins de 6,99 millions de dinars ont été débloqués pour les équipements et la réfection des cantines scolaires. (6,16 millions de dinars pour les équipements et 0,83 million de dinars pour la réfection). L'entretien des écoles primaires, lui, nécessitera une enveloppe financière estimée par notre interlocuteur à 1,57 million de dinars. Amar Flici, ajoutera que toutes les opérations citées plus haut seront menées à terme avant fin 2009. Le chef de l'exécutif de la commune d'Afir qui affichait un bonheur somme toute légitime se dit toutefois, embarrassé par le problème de l'alimentation en eau potable qui s'est toujours posé, selon lui, avec beaucoup d'acuité en hiver comme en été. Il nous dira à ce sujet : « Le problème de l'alimentation en eau potable à Afir se pose depuis plusieurs décennies. C'est un véritable cauchemar auquel sont confrontés les citoyens de ma commune. » Et d'enchaîner : « Tant que la chaîne de distribution n'est pas reliée au barrage de Taksebt, le problème se posera toujours. Je tiens à réconforter mes concitoyens que selon le directeur de l'hydraulique, cette solution sera adoptée à la fin de l'année en cours. En attendant que ce rêve devienne réalité, nous avons sollicité et continuons à solliciter le chef de l'exécutif de la wilaya pour dégager une enveloppe financière qui nous permettrait la réfection de la chaîne d'alimentation reliant Azrou-Boumati. » Enfin, nous tenons à rappeler que la commune d'Afir s'étend sur une superficie de 62 km2 et compte 14 000 âmes réparties sur 24 villages. Elle a été érigée en commune lors du découpage administratif de 1984.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)