Chlef - Revue de Presse

Commission sur le préfabriqué de Chlef


Satisfaction des uns, réserves des autres Le président de l?APW, Mohamed Moumena, élu du FLN, a fait le point hier sur les travaux de la commission ad hoc qu?il préside depuis le troisième jour des émeutes qui ont secoué la wilaya la semaine passée. Chlef. De notre correspondant Cette commission, pour rappel, a été instituée par le ministre délégué auprès du ministre de l?Intérieur et des Collectivités locales, chargé des Collectivités locales, à l?effet de proposer les solutions susceptibles de prendre en charge les revendications des sinistrés du séisme d?il y a 28 ans. Faisant le bilan de ces deux premières réunions, le P/APW estime que les résultats des travaux sont « extrêmement positifs et ont permis de cerner les préoccupations essentielles des sinistrés ». Pour lui, les propositions arrêtées jusque-là convergent toutes vers le « maintien de tous les occupants (propriétaires et locataires) dans leurs habitations, à charge pour l?Etat de les aider à reconstruire ou à réhabiliter leurs logements selon une formule qui reste à déterminer ». Il souligne également que le problème de reconstruction définitive de la région a été étudié dans sa globalité, dans le but de lui assurer une configuration urbaine conforme au nouveau plan d?aménagement et d?urbanisme des agglomérations concernées. « Il faut en finir avec ce dossier qui date depuis plus de 27 ans », nous a-t-il déclaré, en invitant tous les citoyens concernés à faire des propositions en ce sens, par le biais des commissions installées au niveau de leurs quartiers respectifs. Pour sa part, la coordination des cités en préfabriqué nous a fait parvenir hier deux communiqués dans lesquels elle conteste la composition de ladite commission, laquelle est composée du P/APW en tant que président, du secrétaire général de la wilaya, des P/APC de Chlef et de Chettia, d?un imam, de deux députés du RND et d?El Islah, et de cinq représentants des comités de quartiers et de la société civile. La coordination des sinistrés déclare n?avoir pas été associée au choix des membres en question et que celui-ci s?est effectué sans son président Mohamed Yacoubi. Elle dénonce, par ailleurs, les « tentatives de marginalisation et d?exclusion de ses représentants dûment mandatés pour parler au nom des vrais sinistrés de la wilaya ». Signalons que le rapport de la commission sera présenté la semaine prochaine au chef du gouvernement, Abdelaziz Belkhadem. Le dossier sera-t-il de nouveau ouvert et étudié sérieusement pour en finir avec cette grande plaie ? L?avenir nous le dira.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)