Algérie

Comment évaluer les situations '

Comment évaluer les situations '
Les pratiquants de la violence n'ont pas abandonné le projet d'une paralysie de l'économie, d'un parasitage du fonctionnement du système politique avec à terme un isolement de la diplomatie voire pratiquement interdire à l'Etat de récupérer la capacité à gouverner. Malgré ce qui est présenté comme étant une déroute militaire des groupes armés, le terrorisme ne tire pas uniquement de sa survie les éléments de son éventuel renforcement. Il les tire également des divergences qui minent la classe politique et de la croyance de cette dernière que la lutte contre le terrorisme n'est du ressort que des seuls services de sécurité.Il tire également sa puissance des problèmes identitaires non reconnus, non résolus des populations particulières dans le nord des pays du Sahel, ce qui crée de larges brèches qui augmentent la marge de man?uvre des terroristes. Gaspillage ou rentabilisation de l'usage stratégique des moyens militaires ' Inadaptation des institutions aux exigences des missions à exercer en amont des insécurités ' Impossibilité à trouver les instruments de dissuasion des terroristes ' Peut-on dissuader ceux qui acceptent de se faire exploser et qui croient qu'en devenant des bombes humaines, ils rentrent encore plus dans la grâce de Dieu ' Un attentat de plus est un attentat de trop.Le décrochage de la classe politique prive ainsi la lutte anti-terroriste d'une dimension importante, aussi indispensable que la composante "militaire". L'emploi des moyens de force consiste à neutraliser (à tenter de neutraliser) les terroristes tandis que la partie immatérielle, attribut des institutions civiles, des partis, du mouvement associatif, devrait être investie bien en amont de la naissance des vocations aux métiers de terroristes. Deux axes principaux pour la lutte contre le terrorisme. Comment lutter à la fois sur le plan " militaire ", c'est-à-dire par l'emploi des moyens de force et lutter sur le plan immatériel, c'est-à-dire sur le plan des idées, celui du renseignement, celui de la contre-subversion, du contre-endoctrinement, pour réarmer le moral des jeunes et de l'ensemble des composantes de la nation ' Qu'attendent les pouvoirs publics des populations et qu'attendent les populations des pouvoirs publics ' Les autorités parlaient mais ne parlent plus de posture populaire de vigilance sans cerner les diverses composantes de ce concept sachant que les pouvoirs publics n'en ont pas défini de mode d'emploi. Quelle posture de vigilance ' Comment l'adopter ' Il ne s'agit plus seulement de suspecter les sacs abandonnés. La pratique des attentats est passée à un stade plus extrême. Des bombes humaines et des camions piégés conduits par ceux qui ont accepté la mort pour eux. Nous sommes dans une situation où il serait plus que nécessaire d'éviter les discours à effets d'annonce dans un contexte d'existence de nombreux foyers de crise et où les forces de sécurité découvrent que les interventions sont à longue durée et que la pratique de la violence peut se prolonger indéfiniment.Comment donc évaluer la situation dans une marge d'incertitudes la plus étroite possible '


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)