Algérie - Revue de Presse

Colère des paramédicaux à Annana


Avec la reprise de la grève des travailleurs de la santé, c?est celle du corps paramédical qui s?annonce à très court terme. L?éventualité d?un débrayage est reflétée dans la déclaration lue lors de la journée d?étude et d?information organisée dernièrement par l?Association des infirmiers de la wilaya d?Annaba (AIWA) sous la présidence de Nourezzamène Chouabi. La mise en garde est réelle tout autant que le ras-le-bol largement exprimé par les participants à cette journée d?étude. « Les vaines tentatives de changement du système actuel de santé n?ont fait qu?aggraver la situation précaire des paramédicaux. Après 42 ans d?existence, les fonctions des paramédicaux sont toujours figées, dévalorisées et sous-payées pour un travail éreintant comportant divers risques et en l?absence d?un plan de carrière. Les paramédicaux algériens sont les seuls à travers le monde à partir à la retraite avec leur diplôme initial, car n?ayant bénéficié d?aucune formation tout au long de leur carrière », a déclaré le président de l?AIWA. Forte de plusieurs centaines d?adhérents en exercice dans la wilaya d?Annaba, cette association semble s?exprimer sur la base des positions clairement affichées par la Fédération nationale des infirmiers qui compte plus de 100 000 paramédicaux.