Algérie

Cité des 1.196 Logements AADL Les souscripteurs s'impatientent


Ils étaient une soixantaine de souscripteurs du programme 2002 AADL de la cité des 1.196 Logements située à Haï El-Yasmine qui se sont regroupés, hier, devant le siège régional de cette direction pour exiger du premier responsable la remise des clefs aux locataires retenus pour la seconde tranche et qui a été fixée au 1er mars en cours, alors que ceux de la 3ème tranche ne devraient occuper leurs logements qu'à partir du 1er avril. Or, ces engagements écrits, tels que définis par le contrat notarial de décision d'attribution, un document qui stipule que le locataire est appelé à verser les redevances mensuelles et annuelles à partir du 1er mars marquant le début de l'exploitation, n'ont pas été honorés. Pour rappel, ces redevances sont espacées sur 264 mensualités de près de 7.434 DA, dont 2.600 pour les charges. Sur place, un comité constitué de représentants des souscripteurs des deux tranches a été reçu par le directeur régional de l'AADL. Suite à cette rencontre, on apprend d'un particulier que le premier responsable devra fixer la date de la remise des clefs samedi ou dimanche prochain, et que l'opération se déroulerait vraisemblablement au cours du mois d'avril prochain, et ce, pour les deux tranches pour un nombre global de 694 logements des 20 blocs restants à savoir du 19ème au 38ème. Il a été convenu également de faire abstraction des quelques travaux d'aménagement externes et qui pourraient se réaliser en présence des locataires. L'autre élément nouveau rapporté est le fait que les travaux de raccordement au gaz naturel ont été achevés et que les tests ont été effectués récemment. Ceci étant, les souscripteurs estiment que la cité est habitable et que les quelques travaux en suspens ne pourraient nullement leur nuire. Ceci est légitime pour ces futurs locataires qui attendent leurs logements depuis 6 ans et dont la majorité ont loué au prix cher. Certains d'entre eux affirment qu'ils risquent de se retrouver dehors si leurs logements ne leur sont pas livrés dans de très courts délais. C'est le cas de ce souscripteur dont le propriétaire du logement qu'il occupe actuellement ne veut pas renouveler le contrat de location. Un autre affirme que ses enfants sont éparpillés chez des proches en attendant de se regrouper dans leur futur logement, alors que certains ont même cru à la date fixée par l'AADL pour procéder au transfert de leurs enfants scolarisés. Pour sa part, un fonctionnaire aux portes de la retraite craint le pire du fait qu'il doit libérer le logement de fonction qu'il occupe actuellement, étant donné que si cette situation venait à perdurer, il ne sait plus à quel saint se vouer. Sur la cadence des travaux jugée très lente par les souscripteurs, ces derniers estiment que cela est dû au fait que les travaux de VRD ont été confiés à des entreprises algériennes alors qu'initialement, ils devaient être réalisés par l'entreprise chinoise chargée des travaux de la construction. « Il est impensable que les travaux de VRD durent 4 ans », devait lancer un souscripteur, visiblement las d'attendre au point où son logement est devenu une véritable chimère. « Pourtant, les travaux d'aménagement externes ont été bouclés en quelques jours seulement pour les blocs de 1 à 18 et ce, en perspective d'une cérémonie officielle de remise des clefs, organisée en janvier dernier au profit de leurs voisins retenus au titre de la première tranche des 502 logements. Ce que redoutent le plus les futurs locataires est de vivre le même calvaire des souscripteurs de l'autre site AADL confié à COSIDER.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)