Algérie - Revue de Presse

Cinéma-Nadir Mokhnèche à l?honneur aux USA



Nouvelle vague Ces propos, rapportés par le plus grand journal du monde le New York Times, dans ses pages culturelles du 28 septembre 2004, sont ceux du directeur exécutif du Festival international du film de New York. Le personnage est bien placé pour livrer un tel commentaire, et une illustration de ce genre représente tout un florilège admirable, consenti par ceux qui n?ont pas trempé dans le cinéma de la rente et son corollaire le patriotisme de pacotille. Where Ever... Pour notre pays, la partie est déjà gagnée, car selon un premier écho, la grande manifestation cinématographique de New York programmera, dans sa prochaine 44e édition de l?été 2005, une production algérienne dont le choix pourrait être porté sur le film algéro-belge, Les Suspects ( 2004-105 mn). Il s?agit d?une ?uvre adaptée du roman Les Vigiles de Tahar Djaout, réalisée par Kamel Dahane. D?ailleurs, la production est devenue un sujet favori de la presse culturelle américaine, comme le démontre, un long article signé par un journaliste new-yorkais, paru dans la revue internationale Variety. Pour rappel, le film en question est demeuré l?objet d?un litige commercial entre le patron de Cirta Film et le coproducteur belge (voir l?article de notre correspondant à Bruxelles en date du 2 novembre 2004). Cela est pour la programmation. Quant à l?actuel, il se résume dans l?exploit que vient d?accomplir le cinéaste algérien Nadir Moknèche dans la ville de Chicago (Illinois). Son film Viva l?Aldjérie (voir Synopsis à Hollywood.com) fut incontestablement la nouveauté, ce qui lui a valu d?être visionné, pendant tout un mois, en catégorie « Chigago Première ». Il s?agit d?une activité thématique du Gene Siskel Centre, un grand établissement dépendant de l?université School of The Art Institute of Chicago. Nadir Moknèche représente l?autre découverte du monde du cinéma et des arts. Un talentueux d?une grande culture qu?il faut voir et écouter, surtout sa belle façon de diriger ses séances avec le public. Autre grand réalisateur algérien, le plus connu par son film Bab El Oued City, est Merzak Allouache. Cette autre figure du cinéma de chez nous vient d?atterrir avec son film L?autre Monde à la cinémathèque The Facets de la ville de Chicago. Une programmation d?une semaine, laquelle a pris fin le week-end dernier. Chicago l?avait déjà connu en 1997 par le biais de son film Omar Gatlatou. Notons enfin que ces deux ?uvres ont été sponsorisées par le consulat de France à Chicago et entrant dans le cadre d?activités culturelles françaises aux Etats-Unis. Quant aux ambassades de l?Algérie, ces succursales de siestes subventionnées, hadith ouala haraj (parles et ne te gênes pas).


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)