Algérie

CHU de Constantine Les résidents protestent


La grille des salaires, les nouveaux statuts particuliers continuent à alimenter les discussions à tous les échelons de la société. Les résidents du CHU de Constantine, n'arrivant à se situer sur aucune des grilles et statuts distillés par toutes les parties en conflit (syndicats autonomes, UGTA, gouvernement), ont réagi, hier. Réunis à midi devant la direction générale du CHU, les délégués ont informé leurs collègues, une centaine sur les huit cents en fonction à l'hôpital, de la raison de leur mouvement de protestation. «Nous avons été écartés de la nouvelle grille des salaires de la fonction publique et de ce fait notre statut initial figurant dans le Journal officiel, dicté par le décret exécutif n° 96/149 du 27 avril 1996, signé par l'ancien chef du gouvernement, M. Ouyahia Ahmed, et portant statut des résidents en sciences médicales, est remis en cause», déclare un délégué. Il rappellera pour la circonstance que «le résident 1re année est censé percevoir 80% du salaire du maître-assistant, le résident 2e année 85%, le résident 3e année 90% alors que les 4e et 5e année doivent toucher 95%. Il n'est pas question que l'on remette en question notre statut. Nous avons longtemps été considérés comme les enfants pauvres de la société et il est temps que cela change.» «Les broutilles que nous percevons en guise de salaire n'honorent pas la noble profession de médecin pour laquelle nous avons sacrifié nos plus belles années», dira un résident. «Nous assurons les consultations, l'hospitalisation, le traitement, le suivi, la surveillance médicale, nous sommes présents dans les blocs opératoires et nous assurons les gardes de 14h à 8h pour un salaire médiocre et aujourd'hui on nous jette comme du linge sale. Nous ne voulons plus du statut de ?'nègres de l'hôpital' car nous méritons mieux», vocifère une résidente. Informé de la situation, M. Zermane Salim, DG du CHU, a accepté de recevoir les délégués des résidents. Rassurés par les propos du directeur, les délégués réuniront leurs collègues pour les informer de ce qui a été convenu avec le DG. «Il est temps pour nous de nous organiser et d'élire un bureau, M. Zermane est prêt à nous écouter à condition d'élire des délégués représentatifs. Chaque service devra à partir de demain élire son représentant. Les délégués représentatifs de chaque service éliront le bureau des résidents du CHU. Nous rédigerons notre plate-forme de revendications que nous remettrons à la direction», dira un délégué avant de mettre en garde ses collègues «nous luttons pour notre avenir, pour cela il importe de rester solidaires car nous menons une course contre la montre, les statuts particuliers sont sur le point d'être achevés, il n'est pas question qu'ils se fassent sans nous.»

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)