Algérie

Chlef et Mascara


Chlef et Mascara
Aussi bien à Chlef qu'à Mascara, les gardes communaux ont manifesté, hier et avant-hier, pour revendiquer une prise en charge et une amélioration de leur situation socioprofessionnelle.Les gardes communaux ont organisé, hier, à Chlef, une nouvelle marche qui a débuté devant la délégation de ce corps, au centre-ville, avant de s'ébranler vers le siège de la wilaya. Ils ont parcouru une distance de près de 300 mètres pour dénoncer les «promesses non tenues quant à la prise en charge de leurs doléances socioprofessionnelles».Ils réitèrent leurs revendications relatives notamment à l'accès aux soins et au logement et la revalorisation de leurs indemnités au titre des années exercées dans la lutte contre le terrorisme.Pour sa part, l'administration qui s'est engagée à transmettre leurs revendications à qui de droit, précise cependant que le gouvernement a pris d'importantes décisions pour régler définitivement ce dossier. Même son de cloche dans la wilaya de Mascara où les gardes communaux ont tenu à dénoncer à haute voix les promesses «non tenues» des pouvoirs publics s'agissant de l'amélioration de leur situation socioprofessionnelle.En effet, à quelques encablures du siège de la wilaya, plus précisément devant l'ex-siège de la garde communale, des centaines d'anciens gardes communaux venus des 47 communes de Mascara, entourés d'un important dispositif policier, ont réclamé la satisfaction pure et simple de leurs revendications formulées le mois de mars 2011. «À l'instar de la majorité de mes anciens collègues, je boucle difficilement le mois. Ma situation sociale est désastreuse», nous raconte Mohamed, un manifestant, avec une voix grave. Et de s'interroger : «Je ne comprends pas pourquoi les autorités à Alger et à Mascara refusent d'honorer leurs engagements envers les gardes communaux». Selon notre interlocuteur, les revendications des anciens gardes communaux se résument, entre autres, à l'augmentation de la pension de retraite, des indemnités de service, la régularisation de la situation des agents radiés, la revalorisation des pensions des veuves des gardes communaux décédés dans l'exercice de leur fonction et l'octroi d'une carte Chiffa à 100 %.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)