Algérie

CHLEF, Bientôt une ligne aérienne vers Paris


C’est finalement le bureau libano-américain Hendassa qui a été retenu pour réaliser l’étude de faisabilité du grand viaduc Cirta, et ce, pour un montant de 25 milliards de centimes pour un délai n’excédant pas les douze mois.

A priori, ce chiffre de 25 milliards paraît énorme, mais en réalité il est proportionnel au coût global de cet ouvrage qui se chiffre à plus de 1.500 milliards.

La mission de ce bureau international, rompu à ce genre de travaux, nous confie M. Rammache Ammar, le directeur des Travaux publics de la wilaya de Constantine en charge de ce dossier, sera de réaliser une étude exhaustive de tous les travaux qui concerneront cet ouvrage, sans doute l’un des plus grands projets de la wilaya avec ceux du tramway et du téléphérique et la construction de deux hôtels standing du centre-ville. Ce projet de viaduc vise à désengorger la circulation à Constantine devenue problématique et un véritable casse-tête aussi bien pour les piétons que pour les automobilistes.

Notre interlocuteur tient à préciser que cet avis d’attribution au bureau d’études Hendassa n’est que provisoire, car tous les autres concurrents qui étaient initialement en lice pour l’octroi de ce marché peuvent bien faire appel, et cela dans un délai ne dépassant pas les dix jours à partir de la date de parution de l’avis d’attribution.

 Rappelons que six bureaux étaient initialement en lice pour l’obtention de ce marché.

Après une première sélection, les Canadiens et les Espagnols étaient éliminés et seuls quatre concurrents demeuraient encore en lice il y a seulement moins d’un mois. La sélection finale va mettre out les Egyptiens et les Français pour laisser la place nette aux Libano-Américains lesquels devront, malgré tout, patienter dix jours pour être définitivement fixés sur leur sort.

Ce pont, le huitième à Constantine, sera long de 1.150 mètres et traversera les deux rives du Rhummel avec en point de mire une ligne de tramway qui sera implantée dans le «ventre» de cet ouvrage. Supporté par des haubans, cet ouvrage promet de donner à la ville un nouveau visage, notamment dans le transport des usagers mais également sur le plan de l’esthétique qui devrait en faire un ouvrage inégalé sur le plan architectural.

Le lancement réel de l’étude est prévu début janvier 2007 et, sitôt terminée cette phase, nous verrons la ville entrer dans une nouvelle phase que tous les Constantinois attendent avec curiosité, celle de voir naître un nouveau pont pour leur ville.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)