Chlef - Revue de Presse

Chlef


Information sur le sida et l?hypertension Le week-end a été marqué par deux importantes manifestations scientifiques organisées par l?association du corps médical privé de la wilaya de Chlef (ACMPC) dans le cadre de la formation continue des praticiens et la sensibilisation de la société sur les problèmes de santé majeurs. La première rencontre a été consacrée à l?hypertension artérielle, une affection qui touche de plus en plus de citoyens dans la wilaya. Le sujet a été débattu par d?éminents spécialistes algériens, en présence de nombreux médecins exerçant dans les secteurs public et privé de la région. L?objectif consiste à informer les participants sur la nouvelle thérapeutique à mettre en place pour réduire les risques d?accidents cardio-vasculaires. L?autre thème, aussi important, traité par la même association, a trait à la lutte contre le sida qui tue annuellement de nombreux malades à travers le monde. L?initiative de l?ACMPC a le mérite de toucher les plus importants regroupements de jeunes, en l?occurrence l?université, les lycées et les casernes. Ainsi, une semaine d?information et de sensibilisation sur les maladies sexuellement transmissibles et le sida se déroule, depuis le 1er décembre, à travers les lieux cités, avec un programme, des projections vidéo, des expositions photos et des rencontres-débats. Les APC déchargées du logement et du foncier Le décret exécutif portant dissolution des commissions communales d?attribution du logement social et leur remplacement par des commissions de daïra connaît un début d?application dans la wilaya. Pour rappel, cette décision a été prise lors du conseil du gouvernement tenu avant le Ramadhan. La wilaya a officiellement instruit les 35 communes pour entamer au plus vite le transfert des dossiers des demandeurs à leurs daïras respectives. Celles-ci sont tenues, pour leur part, de mettre rapidement en place les moyens humains et matériels nécessaires et de créer les commissions d?attribution, conformément aux dispositions du décret précité. Il est stipulé que chaque commission doit être présidée par le chef de daïra et aura comme membres le P/APC concerné et les représentants de l?habitat, de l?OPGI, de l?Action sociale, de la Caisse nationale du logement et des délégués de la société civile. On s?attelle à réunir les conditions nécessaires pour assurer la relève de la défunte commission, prendre en charge et examiner les recours introduits par les citoyens en quête de logements sociaux. Une décision similaire concernant le foncier a été prise au début de l?année en cours et portait sur la dissolution des cinq agences foncières locales qui étaient gérées par un conseil d?administration composé essentiellement d?élus. C?est une agence de wilaya à laquelle sont rattachées des antennes communales qui est désormais chargée de la gestion du foncier dans la région, sous la responsabilité d?un cadre de l?exécutif de wilaya. Débarrassées de ces dossiers épineux, les APC pourraient se consacrer entièrement, à l?avenir, aux questions fondamentales qui touchent le quotidien des citoyens, à savoir l?éclairage public, l?assainissement, la collecte des ordures ménagères et le respect de l?urbanisme.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)