Algérie

Ceux qui cherchent l’agrément de Dieu

Ceux qui cherchent l’agrément de Dieu Les musulmans croient en l’existence d’Allah et sont conscients de Sa grandeur ; ils Le craignent, Le respectent et organisent leurs vies autour de cette grande vérité qu’ils ont eu à connaître. Mais ceux qui vivent loin de la moralité religieuse, soit ils renient Dieu (Dieu est certainement au-delà de cela), soit ils ne Le craignent pas et ne Le respectent pas comme Il se doit, alors qu’ils savent qu’Il existe. La plupart de ces individus mènent leurs vies sans aucune considération à l’égard de l’existence de Dieu ou de la finalité de leur création. Ils ne pensent jamais à Qui a créé leurs vies ni comment et pourquoi ils sont venus au monde. Le Seigneur donne dans le Coran un exemple pour montrer qu’une telle vie est vouée à l’effondrement car elle repose sur des fondations ébranlées :Lequel est plus méritant ? Est-ce celui qui a fondé son édifice sur la piété et l’agrément de Dieu, ou bien celui qui a placé les assises de sa construction sur le bord d’une falaise croulante et qui croula avec lui dans le feu de l’enfer ? Et Dieu ne guide pas les gens injustes. (Coran, 9: 109). Or, un croyant est conscient de l’existence et de l’omnipotence de Dieu et qu’Il sait parfaitement toute chose. Il sait pourquoi Dieu l’a créé, et ce qu’Il attend de lui. C’est pourquoi, son unique but dans la vie est d’être un serviteur qui gagnera la satisfaction de son Créateur. Il essayera par tous les moyens d’accomplir cet objectif et il luttera toute sa vie pour l’atteindre. Marcher sur le chemin de la mécréance est plus difficile et plus dangereux que de marcher sur la glace. (Bediuzzaman Said Nursi, épitomé de la lumière, 2ème chapitre, p. 71) Les croyants vivent toute leur vie selon les enseignements moraux du Coran. Dieu a envoyé à Ses serviteurs le Coran comme guide, dans lequel Il révèle la finalité de la création de l’homme : servir son Créateur qui lui a donné vie. Nous lisons dans le Coran : Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent. (Coran, 51: 56) Bien qu’il soit possible qu’ils acceptent l’existence de l’au-delà, beaucoup de gens n’en sont point affectés. Ils ne tiennent aucun compte de la finalité réelle de leur création et poursuivent leurs propres intérêts dans la vie d’ici-bas. Ils dépensent des mois et des années de leurs vies à la poursuite des biens futiles de ce bas monde, sans jamais penser à leurs responsabilités envers Dieu. Mais pas une seule personne au monde ne pourra dire qu’elle ignorait complètement ces vérités. Les gens présentent toujours l’excuse qu’ils ne «savaient pas» ; et de tous temps depuis Adam, Dieu a envoyé des livres et a chargé des messagers pour leur enseigner comment Le servir. Cette vérité est révélée dans le Coran :En tant que messagers, annonciateurs et avertisseurs, afin qu’après la venue des messagers il n’y eût pour les gens point d’argument devant Dieu. Dieu est puissant et sage. (Coran, 4 : 165) Comme on peut le voir dans le verset ci-dessus, ceux qui disent qu’ils croient en Dieu mais qui ni Le craignent ni Le respectent, comme ils le devraient, vivent dans l’erreur et ne mettent pas en pratique les vérités auxquelles ils prétendent croire. Ces gens généralement sans moralité religieuse ne tiennent pas compte des avertissements du Coran ni dans leur esprit ni dans leurs actions. Ces gens croient également au jour du Jugement et en l’existence du paradis et de l’enfer. Mais cela ne les pousse pas pour autant à réaliser qu’ils devraient immédiatement commencer à vivre pour Dieu tant qu’ils en ont le temps ; ils vivent leurs journées comme s’ils ne croyaient pas que le jour du Jugement viendra, ou qu’il viendra mais dans un futur très lointain. Comme le dit le Coran, «ces gens-là aiment [la vie] éphémère (la vie sur terre) et laissent derrière eux un jour bien lourd [le jour du Jugement].»(Coran, 76 : 27) Dans le Coran, Dieu nous dit que les gens se mentent à eux-mêmes et ferment leurs yeux à la vérité. [L’échéance] du règlement de leur compte approche pour les hommes, alors que dans leur insouciance ils s’en détournent. (Coran, 21 : 1)   Haroun Yahia
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)