Algérie

Cette coupe qui renforce les relations


Cette coupe qui renforce les relations
Plus que quelques marches pour décrocher cette fameuse Coupe du monde qui a mobilisé la planète entière. Une coupe qui continue après avoir fait des heureux, des malheureux mais aussi mis sur le podium les équipes qui avaient réussi à tromper des équipes favorites.A l'image de l'Algérie, du Ghana... Il y a eu bien évidement beaucoup de déceptions, mais aussi ces surprises venues des équipes qui étaient considérées comme «modestes», pour reprendre l'expression du journal «Le Point» qui évoquait les fennecs comme équipe modeste dans ce Mondial. La dernière à avoir quitté ce grand Rio est le Costa-Rica, samedi face aux Pays-Bas après 120 minutes de jeu. Ce n'était pas facile, alors pas du tout. C'est aussi le sort des Belges, déterminés à aller au bout de ce tournoi, ils étaient presque convaincus de rentrer avec le trophée mais bon, elle fut prise en tenaille par les Argentins après un match bien chargé de stress. Pas besoin de revenir sur les Espagnoles, les Italiens, les Anglais, les Américains, les Camerounais, les Ghanéens, les Ivoiriens, les Coréens, l'Honduras, les Français, les colombiens et bien d'autres équipes qui avaient tout donné pour, non seulement concrétiser leur seul rêve, mais aussi permettre aux milliards de téléspectateurs du monde entier de passer d'agréables moments aussi bien depuis les gradins que face à leur poste télé. «Ce n'est pas trop grave si votre pays n'est pas là, le football est un phénomène international», justifie un Chinois en visite à Rio de Janeiro avec son épouse. Autour des quelque 32 pays représentés dans cette Coupe du monde, il y avait aussi, de nombreux mordus du ballon rond «orphelins» de leur sélection, pour ne pas avoir été qualifiés. Ces jeunes n'avaient aucune préférence, ils se collaient à ceux qui soutenaient leurs équipes, applaudissaient ou sifflaient les équipes qui défilaient sur les différents stades de ce beau pays. Ces supporters qualifiés d'orphelins se sont amusés, par envie de se sentir concernés par cette exceptionnelle fête de ce sport roi. Alors ces jeunes ont choisi de soulever les couleurs d'autres équipes, quitte à changer de favori en cours de route. Ou encore ce supporter qui dit habiter en Angleterre «mes amis me tueraient s'ils savaient que je supporte l'Argentine». Vêtu d'un tee-shirt argentin, l'ennemi traditionnel de l'Angleterre, il admet avoir célébré immodérément la victoire de l'Italie (2-1) contre les joueurs de Roy Hodgson. Ou encore cet Ecossais Mark McConville qui a choisi de porter le maillot de son pays, même s'il n'est pas qualifié pour la compétition. Et pendant la rencontre Uruguay-Angleterre (2-1) à São Paulo, il a vibré sans gêne pour Luis Suarez et compagnie alors que cette défaite a scellé l'élimination de l'équipe aux trois lions. Enfin un coupe italien déçu par le champion en titre, éliminé par les Chiliens, un couple espagnol, a annoncé qu'il va désormais se rabattre sur l'Allemagne. «Je suis un fan d'Arsenal et ils ont plusieurs joueurs allemands, donc c'est mon second choix», explique Nicholas. «J'aimerais bien voir aussi les équipes asiatiques, mais elles sont un peu moins bonnes que les autres», ajoute-t-il et ce Marocain de dire «mon pays est absent de cette coupe, mais un autre pays est là présent, c'est aussi mon pays. L'Algérie. J'ai supporté les Verts jusqu'au bout. Ils ont du jeu et de la chance et ils rentrent chez eux avec un immense honneur. Bravo». La finale approche, plus que quatre formations. Dame Coupe du haut de son trône domine, tranquillement ce monde sportif qui se démêle pour arriver à elle et lui trouver une place dans l'avion qui la transportera dans le pays gagnant pour quatre ans. Attendons la suite pour comprendre un peu plus cette Coupe du monde 2014.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)