Algérie - ACTUALITES

Ces «espaces culturels» algériens



Ces «espaces culturels» algériens
Publié le 23.05.2024 dans le Quotidien le soir d’Algérie
KADER BAKOU

Un ami qui vit aujourd’hui en Europe m’a dit, il y a une vingtaine d’années : «L’Ouest algérien commence à Boufarik.» Cet ami ne parlait pas d’un ouest géographique, mais d’un «Ouest culturel» englobant, entre autres, le parler, l’accent et la musique.
À bien y voir, il a peut-être raison. On pourrait ainsi trouver plusieurs «espaces culturels» en Algérie, espaces qui ne suivent pas toujours les wilayas administratives. Par exemple, le Constantinois englobe la ville et la wilaya de Constantine, plus Mila et Jijel. L’Aurès dépasse le cadre des Chaouias car il compte des régions arabophones et des régions amazighophones. La Kabylie, notamment Tizi Ouzou et Béjaïa, a une culture qui se distingue des wilayas avoisinantes.
Au sud, il y a El-Oued et Biskra qui se ressemblent beaucoup culturellement parlant (et chantant). À l’ouest, Tlemcen et sa région ont un parler qui ressemble (paradoxalement) à celui de Jijel, à l’est du pays. Il y a certainement d’autres régions ou «espaces culturels» en Algérie, comme Ouled Naïl, la Saoura, le Gourara, ou l’Algérois.
K. B. 
bakoukader@yahoo.fr

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)