Algérie

Centenaire de la 1è guerre mondiale

Centenaire de la 1è guerre mondiale
Le parti du Front de libération nationale (FLN) a estimé lundi que la participation de l'Algérie à la commémoration internationale du centenaire de la première guerre mondiale était une façon de rappeler la contribution des Algériens à la libération de peuples d'Europe."Prendre part à Paris à une commémoration internationale du centenaire de la Grande guerre est pour l'Algérie une façon de rappeler pudiquement mais fièrement au monde la contribution des Algériens à la libération de peuples d'Europe", a souligné le FLN dans un communiqué.Ces peuples d'Europe, a noté la même source, "sont depuis ce conflit mondial, historiquement liés à notre pays par une dette de sang que seuls le respect mutuel dans nos relations, l'entente, le bon voisinage et la coopération peuvent honorer".Pour le parti du FLN, commémorer à Paris avec 79 autres nations le centenaire de la première guerre mondiale "participe du devoir de mémoire que notre pays assume d'abord envers lui-même"."La Nation ne peut en effet oublier ses enfants que les contingences de l'histoire ont amené à se sacrifier sur l'autel de la liberté, pas la liberté de l'oppresseur qui n'avait donné alors aux Algériens mobilisés de force que le droit de mourir sur les champs de bataille, mais la liberté humaine en tant qu'idéal universel et immuable", a souligné le communiqué."Ce même idéal de liberté dont la flamme a guidé le nationalisme algérien depuis les années de braise de la Grande guerre qui ont vu l'éveil de la conscience nationale jusqu'au déclenchement de la glorieuse Révolution de novembre 1954", a ajouté la même source.Le parti du FLN a estimé que l'absence et le silence n'étaient pas la meilleure façon "d'honorer les sacrifices de l'armée entière que constituent les 172.000 Algériens qui ont pris part contre leur gré à la Grande guerre, dont 31.000 ont payé de leur vie une bravoure d'autant incroyable que nos soldats ne pouvaient donner de réel sens politique à leur combat à Verdun, Sedan, Reims, Douaumont, sur l'Yser, la Marne ou ailleurs sur les nombreux champs de bataille où ils en étaient en première ligne sur le front".Pour le FLN, l'emblème national, premier symbole de la souveraineté nationale chèrement recouvrée, "a vocation à flotter partout où l'Algérie doit être présente et partout ou les liens unissent notre pays, notre Etat, notre gouvernement, notre peuple aux autres nations"."Et l'uniforme auréolé de gloire de notre vaillante ANP, autre symbole s'il en est de notre souveraineté et de l'institution militaire qui en est la garante, a vocation à être arboré partout où le précède l'emblème national", a poursuivi la même source."Emblème et uniforme nationaux qui ont vocation à être arborés sans complexe aucun, particulièrement là où les nations s'unissent autour d'un même devoir de mémoire pour commémorer les tragédies d'un douloureux passé, se recueillir chacune au souvenir de ses disparus et célébrer ensemble la paix retrouvée dans un esprit de communion et d'espoir en l'avenir", a conclu le communiqué du parti.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)