Algérie

Célébration de la journée mondiale des handicapés

Festival régional du théâtre et de la chansonnette pour les petits arriérés mentaux Pour une première expérience, c?est plutôt réussi », déclarera toute émue Mlle Taamrit Babasidi, orthophoniste du centre pour handicapés mentaux de Mekhadma. A Ouargla, on a voulu marquer cette journée par une activité qui sort de l?ordinaire. Les 11 et 12 mars ont été une occasion originale d?écouter des voix infantiles heureuses s?exprimer en chantant ou en épousant un rôle dans une pièce théâtrale lors d?une compétition officielle, la première édition d?un festival du théâtre et de la chansonnette. Même si les organisateurs s?y sont pris en retard pour les invitations, ce sont trente-deux enfants d?El Goléa, Touggourt et Ouargla qui ont participé à ce festival qui a regroupé plus de deux cents petits handicapés dans la salle de spectacles de la maison de la culture de Ouargla. « Laissez-moi m?exprimer, découvrez-moi, j?existe », un slogan évocateur pour des spectacles émouvants et porteurs de messages allant du comportement de la société vis-à-vis du handicapé à travers le temps, aux guerres successives dans le monde arabe. C?est la chansonnette que les éducateurs qualifient de moyen d?expression affectionné par les enfants, handicapés de surcroît, qui a fait la différence cette année. Une fête sans doute inoubliable pour les enfants classés par ordre de mérite : ceux de Touggourt en premier, ceux d?EI Goléa en second, puis ceux de Ouargla primés par de magnifiques cadeaux, mais aussi tous les enfants qui ont assisté aux festivités qui ont reçu de petits présents plaisants. Il est d?ailleurs aussi plaisant de citer la direction de l?action sociale (DAS) de la wilaya qui a clôturé lundi le festival par une phrase lourde de sens : « On pourra nous taxer de nager à contre-courant, mais cette initiative est un premier pas et un plant que nous allons entretenir grâce à tous ceux qui voudront nous assister pour organiser d?autres éditions chaque année. » M. Daïkha visait sûrement les mauvaises langues qui considèrent que les handicapés ne méritent pas autant de prévenance, même une fois par an. A souligner que Ouargla est une wilaya qui accepte difficilement l?existence de centres pour les franges aux besoins spécifiques, telles que les handicapés, les mineurs, les pupilles de la nation et les personnes âgées. Ce n?est qu?en 2004 que la création de nouveaux centres ô combien nécessaires a été acceptée par les élus de l?APW. `
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)