Algérie

Ce qui va changer avec l'arrivée de Djezzy

Ce qui va changer avec l'arrivée de Djezzy
C'est fait. Après plusieurs reports et plus de six mois de retard par rapport à ses concurrents, L'opérateur de la téléphonie mobile, Djezzy, vient de lancer la 3G. Une opération attendue avec impatience par ses clients et tous les inconditionnels des télécoms, pour qui la multiplication des offres ne fera que baisser les prix et améliorer la qualité de service. Qu'en est-il au juste du marché de la 3G au jour d'aujourd'hui 'L'arrivée de Djezzy sur le marché de la 3G est une très bonne nouvelle pour le consommateur algérien. On peut s'attendre à des offres beaucoup plus riches qui vont libérer les usages Internet sur mobile et accélérer l'évolution numérique de la société algérienne», affirme Guillaume Touchard, expert économique en télécommunications. «Le marché de la 3G devrait connaître beaucoup d'évolutions et les effets bénéfiques de l'arrivée de Djezzy, notamment une plus grande concurrence sont encore devant nous», renchérit Philippe Ausseur, associé fondateur du cabinet de conseil et d'accompagnement des entreprises et organisations Abington Advisory, en ajoutant que le lancement de la 3G est forcément une occasion de redistribuer les cartes.C'est une nouvelle compétition qui démarre, même si les positions acquises précédemment ne disparaissent pas du jour au lendemain. Si l'on observe les autres marchés ? économies matures comme émergentes ?, on voit bien les impacts de la concurrence sur les tarifs et les contenus des offres. En fonction du type de clientèle, une segmentation plus fine apparaîtra avec des forfaits plus adaptés et des tarifs plus attrayants. Pour l'instant, l'offre de Djezzy est assez proche de ses concurrents. Bien entendu, il existe des différences sur les options post et pré-payées. Djezzy couvre un spectre assez large de besoins et donc de types d'utilisateurs (occasionnels, intensifs, professionnels).A titre d'exemple, l'option @miGo semble être un excellent produit d'appel et bien positionné. De la même manière, l'offre Millenium 3G incluant le smartphone android Condor C1 peut réellement séduire des utilisateurs qui ont un besoin fréquent en voix + données. Cette segmentation des formules proposées par Djezzy peut bien entendu avoir un réel impact sur les consommateurs et conduire les concurrents à adapter leurs propres offres.«Je pense toutefois que Djezzy aurait pu faire preuve de plus d'audace en proposant notamment des formules plus agressives en termes de volumes et tarifs. Il n'y a pas encore d'offres illimitées vraiment attrayantes permettant un usage intensif et professionnel de la 3G avec des budgets raisonnables et maîtrisés. Il y a donc de réelles nouveautés, mais on reste un peu sur notre faim en termes d'innovation commerciale et de différenciation», a estimé M. Ausseur. Or, d'après lui, seule l'innovation commerciale et marketing peut conférer à l'opérateur un avantage concurrentiel déterminant, c'est elle qui fait et fera la différence en Algérie comme ailleurs. En effet, les retours d'expérience des marchés étrangers montrent que la position de leader n'amène aucune rente de situation. Donc, le lancement de la 3G était d'abord une nécessité pour rester dans la course. Pour continuer la métaphore cycliste, Djezzy vient de rejoindre le peloton. Est-ce que ce lancement va lui permettre de s'échapper ' C'est autre chose. Sa position de leader lui permet de postuler vite et aisément au rang de numéro 1 sur la 3G. Mais si l'innovation commerciale, la réactivité et la flexibilité de l'offre 3G ne sont pas au rendez-vous, alors il peut y avoir une remise en cause rapide de ce leadership. «L'offre de Djezzy doit se distinguer», estime Philippe Ausseur. Et ce, au risque d'être banalisée, attaquée et remise en cause par la concurrence compte tenu du retard que l'opérateur a accusé pour lancer la 3G.«Le retard n'est pas en soi un problème ou handicap, surtout pour le leader, à condition que l'offre proposée amène de vrais avantages. Avoir attendu plusieurs mois, l'offre n'a rien de dramatique si le consommateur a le sentiment d'une vraie différentiation, d'un bénéfice usage/coût évident», a-t-il expliqué, en ajoutant : «Je m'attendais à plus de prise de risques, de rupture avec la concurrence de la part de Djezzy. Par contre, la moindre couverture ? 7 wilayas contre 19 pour les concurrents ? me semble à court terme plus problématique. Elle octroie de fait un vrai avantage à la concurrence qui peut observer la réaction des consommateurs et réagir en conséquence avec des offres nouvelles sans que Djezzy puisse prendre une avance importante compte tenu de sa couverture géographique. L'offre 3G est directement liée à la mobilité des consommateurs. Il faut donc proposer une couverture suffisante pour que l'utilisation et les gains de la 3G ne se limitent pas à une zone géographique trop réduite. La priorité pour Djezzy est aujourd'hui d'accélérer le déploiement de sa 3G sur le territoire.»Djezzy face au défi de la concurrenceDe son côté, Guillaume Touchard soutient que l'opérateur a tout intérêt à jouer la carte de la démocratisation de la 3G à travers une offre à bas prix et enrichie par rapport à ses concurrents. Le taux de pénétration de la 3G étant encore relativement faible sur le marché, il peut ainsi espérer consolider sa position et sécuriser sa dominance. Son offre @migo 3G cible clairement les jeunes qui représentent une part importante de ce segment. C'est sur ce segment d'ailleurs que l'élasticité est aujourd'hui la plus forte. La guerre des prix data pourrait être féroce. Quant aux clients ayant des usages Internet confirmés, ces derniers sont non seulement sensibles aux prix qu'à la qualité du service et au confort de leur offre existante.Djezzy, sur ce front, jouera peut-être la carte de la convergence en offrant des accès 3G pour la maison et les entreprises lui permettant de concurrencer les offres Internet fixe d'Algérie Télécom. Il faudra pour cela que Djezzy soit en mesure d'offrir une qualité de service 3G et une couverture irréprochable. Peut-on s'attendre à l'arrivée d'un nouvel opérateur sur le marché ' «Cette question relève à la fois du domaine économique et de la décision politique», répond le fondateur du cabinet Abington Advisory. Selon lui, l'arrivée d'un nouvel opérateur signifierait l'octroi d'une licence supplémentaire. C'est donc d'abord une réponse politique.Mais est-ce l'intérêt de l'Algérie ' A court terme, cela générerait certes des revenus supplémentaires pour l'Etat algérien, mais notre interlocuteur a des doutes quant à la viabilité économique à moyen terme. «Partout dans le monde, on observe plutôt une concentration des opérateurs. Le déploiement des nouvelles technologies ? 3G hier, 4G aujourd'hui ? pousse à ce regroupement. Pour pouvoir supporter et rentabiliser ces investissements, il faut une densité de clientèle importante. L'arrivée d'un nouvel opérateur en Algérie aurait peut-être quelques vertus concurrentielles et tarifaires à court terme, mais fragiliserait les plans de développement et d'investissement. L'urgence pour l'Algérie est plutôt d'accélérer sa mise à niveau technologique que d'ouvrir le marché à un nouvel opérateur», a-t-il ajouté.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)