Algérie - Revue de Presse

Brahim Zafour. Capitaine d?équipe de la JSK



« La pression n?est plus sur nous » Le capitaine de la JSK qui a soigné sa blessure aux adducteurs se dit prêt à relever le défi des Libyens.  Vous venez de vivre une semaine bien remplie...  Effectivement, c?est le cas de le dire. Nous avons à peine eu le temps de récupérer de notre déception du match face à l?ES Sahel que l?on se retrouve avec le problème du départ de Mouassa.  Cela vous a-t-il perturbé à ce point ?  Evidemment que cela nous a perturbés, mais pas affectés. Nous sommes avant tout professionnels au service de l?équipe qui a des échéances à honorer.  A commencer par ce vendredi et le match face à l?Ittihad de Libye. Comment se présente cette rencontre ?  Contrairement aux derniers matchs face à l?Etoile, la pression est moindre. Nous avons l?esprit un peu plus libéré surtout que désormais cette pression a changé de camp car elle se retrouve sur les épaules de notre adversaire qui voudrait repartir d?Alger avec un résultat positif pour éviter qu?il se retrouve sur le carreau lui qui ambitionne désormais une qualification après avoir joué les trouble-fêtes. Nous allons donc retrouver notre jeu et surtout nous voulons nous faire plaisir et par là même présenter nos excuses à nos supporters pour avoir failli quelque peu dans cette ligue des champions alors que nous avions la possibilité d?accéder aux demi-finales  Mais cela reste toujours du domaine du possible.  Oui c?est vrai que nous avons une chance de nous qualifier mais elle est infime. Nous allons jouer pour honorer la Kabylie et le pays. Maintenant si cette qualification nous ouvrira les bras, nous n?allons pas refuser son offre. J?espère seulement que la chance nous sourira. Mais disons que nous allons faire en sorte de battre cette équipe de l?Ittihad pour finir avec une victoire chez nous à domicile. C?est à mes yeux le plus important, pour le reste nous irons aussi à Rabat avec la ferme détermination de revenir avec un résultat positif.  Cette fois-ci, vous allez affronter les Libyens à Kouba et pas à Tizi Ouzou  Peu importe, l?essentiel est que l?on sorte vainqueur même si à mon sens il aurait fallu rester à Tizi Ouzou. Le fait que nous sommes appelés à jouer à Kouba, à nous de jouer à fond cette rencontre comme si nous étions à Tizi et remporter les trois points de la victoire.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)